Tabacologie Luxembourg


Accueil du site www.tabacologue.fr > Tabacologie Europe > Tabacologie Luxembourg

Ce site est destiné aux professionnels de santé. Dernier ajout le 9 août 2017.


SOMMAIRE


- Luxembourg - Chiffre record des fumeurs prêts à arrêter 01/02/2014
- Luxembourg - Interdiction de fumer 02/01/2014
- Luxembourg - Bistrots sans fumée ! 31/12/2013
- Luxembourg - Nouvelle loi antitabac /07/2013
- Luxembourg - Le prix du tabac va augmenter au 1er février 2013 25/01/2013
- Luxembourg - Fumer dans les cafés : quoi de neuf ? 27/11/2012
- Luxembourg - l’interdiction de fumer est majoritaire /05/2012
- Luxembourg - Statistiques fumeurs 2011 /02/2012
- Luxembourg - Bilan de la loi antitabac 2006 29/04/2011
- Luxembourg - Vers une interdiction totale de fumer dans les cafés et discothèques 1/12/2009
- Luxembourg - Évolution des habitudes tabagiques 2001-2008 13/02/2009
- Luxembourg - Projet de loi soutenu par les médecins 06/2006
- Luxembourg - Course-santé le 8 juillet a Echternach 06/2006
- Luxembourg - Hit-parade europenne des politiques anti-tabac 06/2006

Retour au sommaire

- Consultations d’aide à l’arrêt au Luxembourg
- Législation antitabac


- Luxembourg - Projet de loi soutenu par les médecins

Vu la situation actuelle (débat à la chambre des députés et dans les partis politiques concernant une loi plus forte concernant l’interdiction de fumer), 6 sociétés médicales scientifiques du Luxembourg (les cardiologues, les oncologues, les pneumologues, les neurologues, les pédiatres et les ORL) viennent de lancer un appel. Si les médecins soutiennent la démarche du gouvernement en tant qu’étape inaugurale, ils saluent toute initiative supplémentaire des parlementaires pour introduire des amendements à la loi proposée.
Entre autres, ils demandent l’interdiction de fumer sur les lieux de travail, les cafés, restaurants et discothèques. Ils insistent aussi sur le contrôle et le respect de cette future loi sans pour autant omettre une mise en œuvre rapide de mesures antitabac efficaces concernant la prévention chez les jeunes et les aides aux fumeurs.

Fondation Luxembourgeoise Contre le Cancer, juin 2006


Retour au sommaire


- Luxembourg - Course-santé le 8 juillet a Echternach

Dans le cadre du 22e Triathlon International d’Echternach, la Fondation Luxembourgeoise Contre le Cancer invite tous les intéressés le samedi 8 juillet 2006 à sa course "Gesondheetslaaf " au Centre Récréatif d’Echternach.
Il s’agit de parcourir 3 km (allure libre) autour du lac. Si de nombreuses personnalités y sont attendues, toute personne désirant faire part de son intérêt à la promotion de la santé et de son soutien à une loi antitabac forte, est cordialement invitée.
La participation est gratuite et le départ est à 16 h 45. Un tirage au sort désignera 10 gagnants, l’important étant de participer !

Fondation Luxembourgeoise Contre le Cancer, juin 2006


Retour au sommaire


- Luxembourg - Hit-parade europenne des politiques anti-tabac

Une étude comparative en matière de lutte contre le tabagisme dans 30 pays européens vient de paraître dans la revue Tobacco Control (journal scientifique le plus renommé dans la lutte antitabac).
Ce hit-parade récompense les politiques antitabac en fonction d’une échelle recommandée par un panel d’experts concernant 6 mesures de lutte contre le tabagisme :
– politique en matière de prix/taxation : 30 points ;
– interdiction de fumer dans les lieux publics et lieux de travail : 22 points ;
– budget global de lutte contre le tabagisme : 15 points ;
– interdiction de toute publicité : 13 points ;
– avertissements sanitaires et étiquetage : 10 points ;
– traitement de la dépendance au tabac : 10 points.
Cette échelle a été appliquée à 30 pays européens et l’Irlande vient en tête avec un total de 74 points sur 100, suivi du Royaume-Uni.
La France obtient 56 pts, la Belgique 50 pts et l’Allemagne 36 pts.
Le Luxembourg se classe dernier avec 26 points.
Parions qu’avec les mesures en cours dans notre pays, le Luxembourg fera un bond spectaculaire l’an prochain !!
Hit-parade des pays (avec les points détaillés) sous (en anglais, pdf, 7 pages, accès gratuit) :
http://tc.bmjjournals.com/cgi/content/full/15/3/247/T4
Étude entière :
http://tc.bmjjournals.com/cgi/content/full/15/3/247?ijkey=ChA3HDK8oqYx.&keytype=ref&siteid=bmjjournals

JOOSSENS L ; RAW M - The Tobacco Control Scale : a new scale to measure country activity - Tobacco Control, 2006, 15 (3), pp. 247-253.

Fondation Luxembourgeoise Contre le Cancer, juin 2006


Retour au sommaire


- Luxembourg - Évolution des habitudes tabagiques 2001-2008

Comme chaque année depuis 2001, la Fondation Luxembourgeoise Contre le Cancer présente et commente les derniers résultats sur les habitudes tabagiques de la population du Luxembourg (enquête représentative de la population réalisée TNS ILRES auprès de 4.012 personnes à partir de 15 ans).
Pour 2008, il y a de bonnes et de mauvaises nouvelles. Faut-il rappeler que le tabagisme tue 500 à 600 personnes chaque année au Luxembourg ?
En regardant l’évolution des fumeurs depuis 2001, on constate une tendance à la baisse. La plus grande baisse a eu lieu de 2004 à 2005 (de 31 % à 27 %). Depuis 2006, le record est atteint avec 25 % de fumeurs mais stagne.

Qui fume et à quel âge ?
En 2008, on a compté 29 % de fumeurs et 21 % de fumeuses. Peu de changement par rapport à 2007 (28 % de fumeurs et 22 % de fumeuses). Seule exception, les fumeuses de 55 à 64 ans qui dominent les hommes depuis 2006 (en 2008 : 25 % de femmes vs 22 % d’hommes).
En 2008, la tranche d’âge où on compte le plus de fumeurs est celle des 18 à 24 ans (36 %). Il faut aussi dire qu’ils reviennent de loin avec 52 % de fumeurs en 2003. Mais c’est la seule tranche d’âge depuis 2001 qui reste bien au-dessus de la barre du tiers de fumeurs, toutes les autres catégories d’âge étant actuellement en-dessous d’un tiers de fumeurs.
Si chez les 25-34 ans, il n’y a pas eu de grands changements jusqu’en 2007, avec des variations entre 34 % et 42 %, on constate en 2008 un véritable progrès avec une baisse de 7 points : 30 % de ces jeunes adultes fument actuellement.
Quant aux 35 à 64 ans, ils sont plus nombreux à fumer qu’en 2007, avec une sensible augmentation chez les hommes de 35 à 44 ans (27 % à 33 %), chez les hommes de 45 à 54 ans (25 % à 32 %) et chez les femmes de 55 à 64 ans (23 % à 25 %). Ceci montre une recrudescence chez les hommes de 35 à 54 ans !
Les plus de 65 ans comptent 11 % de fumeurs en 2008 et n’enregistrent pas de grands changements.

Nationalité et profession
Pas de grande différence en ce qui concerne les nationalités ! Les hommes luxembourgeois, portugais et autres tournent autour de 29 % de fumeurs, les femmes autour de 20 %.
Record chez les ouvriers ! C’est la catégorie professionnelle « Ouvriers » qui enregistre la plus belle baisse. S’ils étaient 45 % à fumer en 2005, puis 30 % en 2006 et 37 % en 2007, ils ne sont plus que 28 % à fumer en 2008, ce qui représente un record à la baisse !

Arrêt tabagique et tabagisme passif
L’arrêt tabagique : le désir existe, mais le passage à l’acte semble plus difficile : 55 % des fumeurs aimeraient s’arrêter. Mais seulement 9 % se déclarent prêts à sauter le pas dans les prochaines semaines. Il reste toujours 30 % des fumeurs qui ne veulent rien changer à leurs habitudes tabagiques. Tous ces chiffres ne changent guère.
La fumée dérange. Le tabagisme passif, c’est-à-dire respirer la fumée des autres, dérange 77 % de la population. Une analyse plus poussée montre que cela dérange 85 % des non-fumeurs et 50 % des fumeurs.

Les conclusions de la FLCC
25 % de fumeurs – 75 % de non-fumeurs – a priori, c’est une bonne nouvelle. Mais ce nombre stagne et il va falloir prendre de nouvelles mesures pour se trouver une fois sous la barre des 20 % (comme par exemple au Canada).
Derrière ce chiffre de 25 % se cachent de nombreux changements dans les diverses catégories d’âge, de professions et de nationalités. Il s’agit donc de rester vigilant et de garder le tabagisme à l’ordre du jour.
Les jeunes de 18 à 24 ans sont une cible prioritaire. Deux mesures contribueraient certainement à une amélioration : l’interdiction de fumer dans les cafés et dans les discothèques (endroits fréquentés par cette tranche d’âge) et une hausse significative des prix.
La recrudescence de fumeurs chez les hommes de 35 à 54 ans doit être surveillée. Une réelle interdiction de fumer sur les lieux de travail amènerait certainement de meilleurs résultats ainsi que des campagnes pour les motiver à l’arrêt.
Le Ministre de la Santé ayant mis en place un comité d’experts en novembre 2005 pour élaborer un Plan National de Lutte contre le Tabac, ce qui est chose faite, il reste à souhaiter que le Ministre de la Santé arrive à faire accepter ce « Plan Tabac » encore au sein de ce gouvernement.
En vue des élections de juin 2009, la Fondation Luxembourgeoise Contre le Cancer va demander aux différents partis politiques leurs avis et positions sur les différentes mesures à prendre pour lutter contre un fléau qui tue 500 à 600 personnes par an au Luxembourg.

D’après la conférence de presse de la Fondation Luxembourgeoise Contre le Cancer 13/02/2009
209, route d’Arlon L-1150 Luxembourg
Tél. : 45 30 331
Courriel : flcc@pt.lu


Retour au sommaire


- Luxembourg - Vers une interdiction totale de fumer dans les cafés et discothèques
Depuis la mise en vigueur de la loi antitabac en 2006 (interdiction de fumer dans les restaurants, mais pas dans les discothèques et fort rarement dans les cafés), la Fondation Luxembourgeoise Contre le Cancer clame haut et fort l’urgence et la priorité d’une interdiction totale de fumer dans les cafés et discothèques.
Il ne s’agit pas d’une question de confort ou de liberté, mais d’un problème de santé publique. En effet, il est urgent de :
1. protéger du tabagisme passif les employés des cafés et des discothèques, qui sont actuellement le personnel le plus exposé ;
2. protéger les jeunes en les empêchant de commencer à fumer et en leur montrant que fumer n’est pas la norme ! Si cela est interdit dans les écoles et leurs enceintes, il faut aussi l’interdire dans les endroits où les jeunes sortent (cafés et discothèques) !
Dans le programme gouvernemental présenté le 29 juillet 2009 par Jean-Claude Juncker, on peut lire les 2 phrases suivantes : ‘ Le projet « plan tabac » sera mis en vigueur. Un accent particulier sera mis sur la protection des jeunes.’

Lettre de la Fondation Luxembourgeoise Contre le Cancer 1/12/2009
www.info-tabac.lu


Retour au sommaire


- Luxembourg - Bilan de la loi antitabac 2006

Depuis l’adoption de la loi du 11 août 2006 relative à la lutte antitabac, l’interdiction de fumer dans différents endroits a été étendue aux restaurants, aux bâtiments de l’État, des communes et des établissements publics, ainsi qu’aux enceintes des établissements scolaires et des hôpitaux. Toute publicité directe ou indirecte en faveur du tabac et de ses produits a été définitivement interdite (sauf dans les environs immédiats des points de vente).
Un plan national tabac a été élaboré par une plate-forme d’experts en la matière. Ce plan a pour but de prévenir le tabagisme, de réduire la consommation de tabac chez les usagers actuels, de protéger les non-fumeurs du tabagisme passif et d’aider les fumeurs qui le décident d’accéder aux offres de traitement d’aide à l’arrêt tabagique. Il a été soumis une première fois au Conseil de gouvernement début 2009 et par la suite été introduit dans un processus de consultation avec tous les départements concernés.
Des campagnes d’information, d’éducation et de sensibilisation multimédias et tout-public sont menées chaque année, aux alentours du 31 mai, "Journée mondiale contre le tabac" proclamée par l’OMS. Les thèmes prioritaires concernaient le tabagisme passif et la prévention du tabagisme chez les jeunes. Ces campagnes ont été relayées par des actions de terrain, notamment celles organisées par le "réseau des écoles sans tabac", et la mise en place d’une communication ciblant spécifiquement les jeunes via les nouveaux médias en étroite collaboration avec tous les partenaires.
L’offre d’aide au sevrage tabagique a été élargie grâce à la prise en charge, par la CNS, de deux consultations spécifiques de tabacologie visant à initier le traitement et à accompagner les personnes désireuses d’arrêter de fumer pendant une durée de 8 mois.
Finalement, un bilan d’évaluation concernant le respect de la législation existante relative à l’interdiction de fumer dans les lieux publics, vient d’être réalisé. Sur base de cette évaluation largement positive, le gouvernement a chargé le ministre de la Santé d’élaborer un projet de loi visant le renforcement de la protection des non-fumeurs en mettant un accent particulier sur les jeunes.

Conseil de gouvernement Extrait du résumé des travaux du 29 avril 2011
http://www.gouvernement.lu/salle_presse/conseils_de_gouvernement/2011/04-avril/29-conseil/index.html#top


Retour au sommaire


- Luxembourg - Statistiques fumeurs 2011

L’enquête annuelle commanditée par la Fondation Cancer et réalisée par TNS-ILRES durant l’année 2011, compte 22 % de fumeurs. En 2003 on en comptait 33 %.
Si l’on ne considère que les fumeurs quotidiens, ils ne sont plus que 17 %.
Actuellement 329 000 personnes sont non-fumeurs, 93 000 fument dont 72000 tous les jours

Les hommes fument plus que les femmes
Les hommes restent toujours plus nombreux à fumer que les femmes : 24 % versus 20 %.
En une année, les fumeurs sont passés de 27 % à 24 %, alors que le taux des fumeuses stagne à 20 %.
En 2003, le taux de fumeurs chez les hommes était de 39 %, celui des femmes de 26 %.

A quel âge fume-t-on le plus ?
En tête, les jeunes de 25-34 ans avec 29 % de fumeurs, contre 42 % en 2003.
Les 18-24 ans sont passés de 29 % à 25 % de fumeurs (2010 vs 2011). En 2003 ils étaient 52 %.

Arrêter de fumer ?
58 % des fumeurs aimeraient pouvoir arrêter (4 points de plus que l’an dernier) et 15 % aimeraient moins fumer. Le pourcentage des satisfaits de leur état tabagique descend de 28 % à 26 % en 1 an.
Pour la majorité des fumeurs, le désir de ne plus fumer est bien là, mais le passage à l’acte semble plus difficile : ceci montre bien la dure réalité de la dépendance à la nicotine.

Tabagisme passif
Respirer la fumée des autres dérange. 84 % de la population en souffre (80 % en 2010).
Parmi les fumeurs, ils sont 65 % à se sentir dérangés par la fumée (58 % en 2010). Chez les non-fumeurs, ils sont 88 %.

L’analyse de la Fondation cancer
La tendance est clairement à la baisse : le nombre de fumeurs diminue lentement, mais sûrement ! Mais il s’agit de rester vigilant et de garder le tabagisme à l’ordre du jour. L’urgence est clairement l’interdiction totale de fumer dans les cafés et discothèques.

Extrait de la Newsletter de la Fondation cancer Luxembourg /02/2012
http://newsletters.nvision.lu/t/ViewEmail/r/BE070EACA486FFCA/DE92EBCDDDB884D9C9C291422E3DE149


Haut de la page


- Luxembourg - L’interdiction de fumer est majoritaire

Bonnes nouvelles : 67 % de la population sont pour l’interdiction de fumer dans les cafés et discothèques, 19 % sont plutôt contre et 12 % sont vraiment contre.
Chez les jeunes de 18 à 24 ans, ils sont même 70 % pour l’interdiction dans les cafés et discothèques.
Ces résultats proviennent de l’enquête TNS ILRES, publiée début mai (Politmonitor) qui est représentative de la population. Ils montrent clairement la volonté d’une forte majorité pour une législation anti-tabac plus stricte !

Les médecins pour une interdiction totale
Début mars, les médecins se sont aussi mobilisés et ont fait une conférence de presse pour montrer leur soutien à l’avant-projet de loi du ministre de la Santé. Il s’agit d’interdire de fumer dans les cafés et discothèques. Seul hic, l’avant-projet prévoit la possibilité de fumoir, ce que les médecins et la Fondation Cancer refusent catégoriquement !
Dans leur communiqué de presse, les Sociétés Luxembourgeoises de Cardiologie, d’Oncologie, de Neurologie et de Pneumologie ont clairement donné un avis positif concernant l’avant-projet de loi, à condition d’en exclure les fumoirs. Ils y ont aussi explicité les réels dangers du tabac, trop souvent oubliés ou sous-évalués.
Communiqué de presse des sociétés médicales

Newsletter de la Fondation Cancer luxembourgeoise /05/2012
www.cancer.lu


Haut de la page


- Luxembourg - Fumer dans les cafés : quoi de neuf ?

D’après la loi antitabac actuellement en vigueur (du 11 août 2006), il est permis de fumer dans les discothèques et les cafés. Exception : dans les cafés où l’on sert à manger, il règne une interdiction de fumer de 12h-14h et de 19h-21h.
Cela fait maintenant plus de 6 ans que la Fondation Cancer plaide inlassablement pour une amélioration de cette loi, demandant une interdiction totale de fumer dans les cafés et discothèques.
Le 31 octobre 2012, le Ministre de la Santé a déposé un projet de loi modifiant la loi du 11 août 2006 relative à la lutte antitabac : le processus législatif est déclenché !
Le Gouvernement a proposé ce projet de loi qui comporte l’exposé des motifs, le texte du projet, les commentaires sur les articles ainsi que les avis de toutes les parties concernées. On y trouve aussi bien les avis de l’Horesca et de l’industrie du tabac, que ceux des Sociétés Médicales et de la Fondation Cancer.
Maintenant, c’est au tour de la commission de la Santé et de la Sécurité Sociale (la commission parlementaire en charge du projet N°6494) d’analyser le texte de loi proposé et d’y apporter éventuellement des améliorations sous forme d’amendements. Cette commission, présidée par Lydia Mutsch, se compose des membres suivants : Andrich-Duval Sylvie, Colombera Jean, Dall’Agnol Claudia, Engel Georges, Frank Marie-Josée, Krieps Alexandre, Lorsché Josée, Meyers Paul-Henri, Mergen Martine, Spautz Marc et Wagner Carlo. Outre l’avis du Conseil d’État, une longue procédure va suivre....

Les points importants
Une interdiction totale de fumer dans les discothèques.
L’interdiction de fumer dans les discothèques est une excellente chose, aussi bien pour les employés qui y travaillent que pour les jeunes qui y viennent !
Une interdiction totale de fumer dans les cafés, restaurants et locaux à usage collectif des hôtels, comportant les exceptions suivantes :
1. Possibilité d’installer un fumoir dans les cafés, restaurants et locaux à usage collectif des hôtels aux conditions suivantes :
• Surface du fumoir < 30% de la superficie totale du local
• Pas de prestation de service (pas de repas, pas de boissons servis)
• Interdit aux moins de 16 ans
• Espace clos
• Pas de zone de transit
• Avec extracteur de fumée spécifique
• Après autorisation du Ministre de la Santé.
2. Possibilités de fumer dans certains cafés aux conditions suivantes :
• Surface destinée à l’exploitation < 60 m² (accès public, sauf WC)
• Pas de personnel en date du 31 octobre 2012, même occasionnellement
• Pas de possibilité d’installer un fumoir
• Interdit aux moins de 18 ans
• Après autorisation du Ministre de la Santé
• Période transitoire de 3 ans

Lettre de la Fondation Cancer Luxembourg 27/11/2012
Rappel de la rédaction : 67% de la population est pour l’interdiction de fumer !

Haut de la page


- Luxembourg - Le prix du tabac va augmenter au 1er février 2013

Comme prévu, le prix du tabac augmente. Le conseil de gouvernement a en effet validé ce vendredi un projet de règlement grand-ducal qui prévoit une augmentation des accises sur le prix du tabac.
L’impôt sur les cigarettes augmente ainsi de 3,95 euros par rapport à 2012, pour atteindre 108,95 euros par 1 000 cigarettes. Concrètement, le prix de vente du paquet de cigarettes devrait ainsi augmenter de 20 à 30 centimes (selon les marques).
Pour les tabacs à rouler, le prix augmente de 29 euros à 31,50 euros par kilogramme. Enfin pour les cigares et les cigarillos, l’imposition passe de 20 euros à 23,50 euros par 1 000 pièces.
Ces hausses, effectives dès le 1er février, devraient rapporter environ 15,75 millions d’euros à l’État. Une somme non-négligeable en temps de crise...

L’essentiel Online 25/01/2013
http://www.lessentiel.lu/fr/news/luxembourg/story/12615431


Haut de la page


- Luxembourg - Nouvelle loi antitabac

La nouvelle loi antitabac vient d’être votée mardi 2 juillet 2013 au Parlement.
Depuis des mois, la discussion tournait essentiellement autour d’une interdiction de fumer dans les cafés... Libre choix au propriétaire ? Interdiction totale de fumer ? Tous les cafés ou certains cafés ? Fumoir ou pas ?
Il est vrai que l’argument « santé publique » se trouvait confronté aux intérêts financiers de l’industrie du tabac, de la bière et des cafetiers.
Heureusement, la santé l’a emporté avec une écrasante majorité : 56 députés ont voté pour et 4 contre (Anne Brasseur, Gaston Gibéryen, Fernand Kartheiser et l’ancien ministre de la Santé, Carlo Wagner).

Qu’est-ce qui va changer ?
- Interdiction totale de fumer dans les discothèques ;
- Interdiction totale de fumer dans les établissements couverts où sont pratiqués des sports ou des activités de loisirs ;
- Interdiction de fumer dans les cafés, restaurants et locaux à usage collectif des hôtels avec possibilité d’installer un fumoir.

Conditions du fumoir
- Espace clos
- Surface du fumoir < 30% de la superficie totale du local
- Pas de prestation de service
- Interdit aux mineurs
- Pas de zone de transit
- Système d’extraction de fumée selon caractéristiques fixées par règlement grand-ducal
- Uniquement sur autorisation du Ministre de la Santé

Pourquoi cette loi ?
Il s’agit de sauver des vies ! Il faut garder à l’esprit qu’une bonne loi antitabac a pour but :
- de protéger la santé du personnel (dangers du tabagisme passif)
- de prévenir le tabagisme chez les jeunes (pas de tentation dans les endroits de loisirs et, en général, dénormalisation du tabagisme)
- de plus, une loi d’interdiction de fumer motive souvent certains fumeurs à s’arrêter.

Quand ?
La loi entrera en vigueur le 1 janvier 2014.

Fondation Cancer Luxembourg Newsletter /07/2013
http://newsletters.nvision.lu/t/ViewEmail/r/EC1E7AA7348F6CCC2540EF23F30FEDED/DE92EBCDDDB884D9C9C291422E3DE149


Haut de la page


- Luxembourg - Interdiction de fumer

C’est fait ! Depuis le 1er janvier 2014, il est interdit de fumer :
• à l’intérieur des débits de boissons, c’est-à-dire les cafés, les bistrots, les bars ;
• dans les discothèques ;
• dans les salons de consommation de pâtisseries ;
• dans les restaurants, brasseries, snacks, et tous les établissements où de la nourriture peut être servie ou consommée (déjà en vigueur depuis 2006) ;
• dans les galeries commerciales ou marchandes ;
• dans les établissements couverts, où sont pratiqués des sports ou des activités de loisir ;
• dans les locaux à usage collectif des établissements d’hébergement (hôtels, auberges, etc.) ;
• dans tous les lieux publics déjà concernés par la législation en matière de lutte anti-tabac du 11 août 2006.
"La nouvelle loi prévoit la possibilité d’installer des fumoirs, soumis à autorisation par le ministre de la Santé et selon des modalités fixées par règlement grand-ducal. Elle a pour but de renforcer la prévention du tabagisme chez les jeunes et protègera tout le monde contre les effets nocifs du tabagisme passif." communiqué de la Direction de la Santé

Jean-Christophe Dupuis-Remond © France 3 Lorraine 02/01/2014


Retour au sommaire


- Luxembourg - Chiffre record des fumeurs prêts à arrêter

L’enquête annuelle représentative commanditée par la Fondation Cancer auprès de l’institut de sondage TNS-Ilres durant l’année 2013 vient d’être publiée.
Ce qui ressort de l’enquête, c’est le fait que les fumeurs sont plus que jamais prêts à changer leur comportement tabagique avec 60% qui aimeraient arrêter de fumer. 19% de fumeurs aimeraient limiter leur consommation de tabac.
Concrètement, cela veut dire que sur les 94.000 personnes qui fument :
- 57 000 fumeurs aimeraient arrêter de fumer ;
- 17 000 fumeurs aimeraient fumer moins ;
- 20 000 fumeurs sont satisfaits de leur état tabagique.

Combien de fumeurs y a-t-il au Luxembourg ?
21 % de la population fument.
Sur les 446 000 habitants (à partir de 15 ans) :
• 352 000 personnes sont non-fumeurs
• 94 000 personnes fument (70 000 fument tous les jours)
Le taux de fumeurs n’a donc jamais été aussi bas, ce qui est particulièrement impressionnant si l’on considère qu’il y a 10 ans encore, un tiers de la population fumait. Mais en observant un intervalle de temps plus court, force est de constater que les dernières années le taux de fumeurs stagne à environ un cinquième de la population.

Fumeurs et fumeuses
24% des hommes et 19 % des femmes fument, ce qui représente pour les femmes le taux le plus bas jamais enregistré.
Dans la catégorie d’âge de 55 à 64 ans cependant, les femmes dépassent les hommes avec 24 % de fumeuses par rapport à 20 % de fumeurs.

Le tabagisme chez les jeunes
Résultats inquiétants de l’enquête :
- les jeunes en-dessous de 18 ans sont de plus en plus nombreux à fumer des cigarettes ;
- dans la catégorie d’âge des 18 à 24 ans, la consommation stagne ;
- fumer la chicha est devenu un moyen de consommation courante du tabac chez les jeunes. Entre 15 et 24 ans, 21 % sont fumeurs de chicha, donc un adolescent sur cinq (garçon ou fille).

Priorité : la prévention
La Fondation Cancer se félicite du fait que le Luxembourg dispose enfin d’une loi relative à l’interdiction de fumer dans les cafés, discothèques et autres installations de loisirs. Les jeunes seront dorénavant moins en contact avec le tabac.
Au-delà, la Fondation Cancer souligne l’importance de la prévention du tabagisme. Et vu la popularité de la chicha auprès des jeunes, il faudra insister sur les dangers liés à son usage.

Newsletter Fondation cancer 01/02/2014
http://newsletters.nvision.lu/t/ViewEmail/r/752A8774E608173F2540EF23F30FEDED/DE92EBCDDDB884D9C9C291422E3DE149


Retour au sommaire


{{}}

Association francophone des diplômés et étudiants en tabacologie (Afdet) - 15 rue de la Chapelle - F-95310 ST OUEN L'AUMONE
Tél. : +33 (0)95 057 55 77 - Siret 508 296 027 00016 Code NAF 9499Z
Plan du site | Nous écrire | Informations légales | Espace privé | © Copyright 2007 2017 Afdet