Monaco - Casinos sans tabac dès novembre (27/09/2008)


Accueil du site www.tabacologue.fr > Tabacologie Europe > Monaco - Casinos sans tabac dès novembre (27/09/2008)

Ce site est destiné aux professionnels de santé. Dernier ajout le 27 septembre 2008.


- Casinos sans tabac dès novembre

Les fumées vont désormais coûter chères à Monaco. Face aux flambées de problèmes et de conséquences néfastes menaçant leurs affaires, le monde du jeu d’argent commence à préparer ses ripostes pour être prêt le moment venu. Si leurs confrères des casinos français ont déjà connu les méfaits de la loi anti-tabac, les casinos monégasques ne seront confrontés à ce problème qu’à partir de novembre. Ils vont devoir ainsi se conformer aux législations en vigueur sur le territoire français auquel ils font partie.

Ce moment fatidique les guettait déjà mais le sursis qu’ils ont pu bénéficier arrive maintenant à échéance et nécessite de leurs parts des stratégies marketing et commerciales efficaces pour éviter de perdre des clients et de l’argent. Leur avantage par rapport aux autres est que les joueurs fumeurs des casinos qui n’ont pas pu avoir ce sursis ont pratiquement migré vers leurs salles, ce qui théoriquement aurait dû augmenter les chiffres d’affaires de ces casinos monégasques au cours de ces 9 derniers mois, leur permettant ainsi de mieux appréhender les changements qu’engendreraient l’application de la loi anti-tabac.

Désormais ces casinos de la principauté devront affronter ses concurrents à armes égales. Ses concurrents qui eux ont déjà connu une forte baisse de fréquentation en raison de cette loi interdisant l’usage du tabac dans les lieux publics. Les pertes sont considérables et risqueraient fort de compromettre leurs avenirs surtout qu’avec le succès des casinos en ligne et l’ouverture du marché des jeux en ligne prévu en 2009, la recherche de solutions pour clouer les joueurs sur les sièges des tables réelles est primordiale...

La solution prise pour éviter la fuite des clients est la création de terrasse de jeu où des machines à sous vont être déployées. Les tables de jeu resteront en intérieur et les fumeurs devront s’habituer à quitter leurs tables lorsque l’envie de fumer va les prendre. Ce qui pourrait éventuellement changer en cas de réussite avec l’essai effectué à partir des machines à sous car ayant un climat peu pluvieux, Monaco a l’avantage de pouvoir se permettre l’installation de tables à l’extérieur à l’image du groupe Partouche qui a déjà adopté cette solution pour ses salles à Cannes qui seront ouvertes jusqu’en septembre.

Mais la résolution de ne mettre que des machines à sous en extérieur pourrait aussi être due à un problème organisationnel en cas d’orage. La mise en place de salles ou de cabines pour fumeur pourrait même revenir plus chère que l’aménagement de ces terrasses. En effet, la réglementation qui définie les normes à suivre pour ces salles sont nombreuses et couteuses.
Les joueurs peuvent toujours recourir à d’autres solutions comme cette cigarette électronique qui contient aussi de la nicotine, qui donne son aspect particulier à la cigarette avec l’excitation qu’elle donne aux joueurs avides de sensations fortes, mais qui au lieu d’empoisonner ceux qui ne fument pas, diffusent de la vapeur d’eau inoffensive. Certains casinos commencent à s’y intéresser et offrent même des séances de dégustations à leurs clients.

Si les tests effectués sur ce qui pourraient être des effets nocifs sur ces cigarettes « saines » s’avèrent être négatifs, ces nouveaux produits risqueraient fort de générer des marges supplémentaires pour les casinos. Elles pourront satisfaire certains, mais les fumeurs invétérés n’auront pas les mêmes plaisirs qu’ils découvrent avec les vraies tiges que ces bouts de plastique électronique servant de clones aux Dunhil et Marlboro ne pourront jamais remplacer !
Dans tous les cas, comme le malheur des uns fait le bonheur des autres, les joueurs non-fumeurs vont pouvoir rejoindre les tables qu’ils ont dû éviter avant. Mais leur nombre serait certainement minime par rapport au nombre des fumeurs qui vont par contre quitter les casinos. Par contre, les employés non-fumeurs des casinos auront le plaisir de s’attendre à une longue vie, si auparavant ils étaient les victimes des cigarettes des clients.
Effectivement, selon une étude réalisée sur des employés de casinos, celle-ci a démontré que ces personnes ont une espérance de vie de 63 ans contre 80 pour la normale. Les effets néfastes du tabac ne sont plus à discuter car les études effectuées là-dessus ne prédisent rien de bon pour les fumeurs et encore moins pour les fumeurs passifs victimes des fumées inconscientes des accros.

Mais le tabac et les salles de jeux ont aussi un passé lourd qui les a réunis dans tous les pays de ce monde. L’image que l’on a des tables de poker présente toujours une voile de fumée se mariant parfaitement avec la lumière diffusée par la lampe située au-dessus de la table. Désormais, cette image ne fera plus partie que d’un scénario de film nostalgique du bon vieux temps des westerns.
Les argumentations avancées pour convaincre les établissements à fort potentiel de clients fumeurs sont nombreuses comme les gains financiers qu’ils pourront se faire en ne changeant que tous les six ans leurs revêtements de sol, alors qu’ils auront dû le faire tous les trois ans lorsque le tabac était encore admis en lieu public. Mais honnêtement, des gains pareils ne couvriront jamais les pertes estimées en millions d’euros occasionnées par la diminution des fréquences et des temps de jeu des fumeurs.
Les fortes têtes ne feront certainement qu’à leurs guises étant donné que les peines encourues pour non-respect de la loi anti-tabac ne coutent vraiment pas trop chères (de l’ordre de 750 euros par infraction au maximum). Mais avec le reflet souvent péjoratif que l’on a sur ces lieux de détente, une mauvaise image de plus en tant qu’hors-la-loi récidiviste ne favorisera aucun casino même s’il s’acquitte correctement des impôts et des taxes qu’il doit à l’État et par conséquent à ces citoyens qui le déteste tant.
Certains joueurs estiment que malgré les restrictions qu’ils doivent subir en allant jouer dans les casinos réels, car pour eux rien ne vaut l’atmosphère conviviale qui y règne, et c’est ce que certaines personnes ne veulent pas accepter, car elles considèrent toujours les casinos et les salles de jeu comme étant des lieux de perdition et de débauches.

Source : Blog Casino Poker, 27/09/2008
http://www.blog-casino-poker.com/0-casinos-sans-tabac-a-monaco-septembre-2008.htm


Retour à « Tabacologie Europe »

Association francophone des diplômés et étudiants en tabacologie (Afdet) - 15 rue de la Chapelle - F-95310 ST OUEN L'AUMONE
Tél. : +33 (0)95 057 55 77 - Siret 508 296 027 00016 Code NAF 9499Z
Plan du site | Nous écrire | Informations légales | Espace privé | © Copyright 2007 2017 Afdet