France - Cigarettes « électroniques (01/02/2008)


Ce site est destiné aux professionnels de santé. Dernier ajout le 1er février 2015.


- Cigarettes « électroniques »

Les marques les plus connues sont : Cigarelec, Cigartex, Ciglib, Liberty-cig et Sedenza
Extrait tirée de http://www.cigarelec.com/
« Cigarelec® a la forme d’un petit cylindre un peu plus long qu’une véritable cigarette. L’emplacement du filtre contient une cartouche remplaçable remplie de liquide. Les principaux ingrédients qu’elle contient sont la nicotine, l’arôme artificiel de tabac et le propylène glycol. Lorsque l’on aspire, le microprocesseur active un atomiseur qui mélange le liquide aromatique avec l’air inspiré. Ce mélange est propulsé sous forme de vapeur et est inhalée par l’utilisateur. L’évaporation donne l’impression de la véritable fumée produite par une cigarette »
Le produit qui imbibe le coton des cartouches des cigarettes électroniques est du propylène glycol : le propan-1,2-diol ou E1520 est un produit chimique utilisé principalement comme antigel (Wikipédia). Dans le cas de la chantilly, ça s’évapore, c’est le propulseur ! Là, c’est directement envoyé dans les poumons.
Il existe 2 classes d’éther :
- l’éthylène glycol
- le propylène glycol
Le propylène glycol est un peu moins nocif que l’éthylène glycol.
Cela étant dit, les études sur ces 2 classes ont déjà été faites par des chercheurs sur le site de l’INSERM qui détaillent leurs toxicités : voir l’article d’Élisabeth Faure, août 2000 http://www.caducee.net/DossierSpecialises/toxicologie/ether-glycol.asp
Extraits :
Les éthers de glycol en général peuvent pénétrer dans l’organisme :

Les principales voies d’exposition
Les éthers de glycol peuvent pénétrer chez l’homme par voie pulmonaire ou cutanée et accidentellement par voie digestive. Étant peu volatils, le principal mode d’absorption passe par la peau. Le contact avec le produit sous forme liquide peut d’ailleurs entraîner une absorption cutanée importante. L’exposition au travail résulte d’une combinaison d’expositions par voies pulmonaire et cutanée.
(Dans les cigarettes électroniques, l’exposition est pulmonaire : on avale la « fumée », cutanée : le liquide goutte un peu sur les lèvres, si la cigarette est un peu orientée au dessus de l’horizontal et digestive : on en ressent le goût sur la langue, et mélangé à la salive, le produit est ingéré !).

Quels risques de toxicité pour la santé ?
- Les cellules du sang
Cytopénies (maladies auto-immunes diverses)
- Infertilité - Reproduction
Risque d’infertilité masculine et une diminution de la fertilité a été également rapportée chez les femmes (plus - anomalies de la durée ou de la régularité des cycles menstruels - difficultés à concevoir – intoxication de l’embryon, avortements spontanés, malformations congénitales).
- Génotoxie
Altération de la structure du génome et son fonctionnement ce qui peut avoir de graves conséquences sur la croissance et le développement cellulaires.
- Toxicité aiguë
La toxicité aiguë, plutôt rare, est généralement due à une ingestion accidentelle du produit (c’est le cas dans les cigarettes électroniques avec les quelques gouttes si on aspire la cigarette un peu oblique vers le haut). Elle peut être responsable de troubles neurologiques, hématologiques, métaboliques et rénaux sévères.


Retour à "La cigarette « électronique » ou e-cigarette"

Association francophone des diplômés et étudiants en tabacologie (Afdet) - 15 rue de la Chapelle - F-95310 ST OUEN L'AUMONE
Tél. : +33 (0)95 057 55 77 - Siret 508 296 027 00016 Code NAF 9499Z
Plan du site | Nous écrire | Informations légales | Espace privé | © Copyright 2007 2017 Afdet