France - Un vaccin contre le cancer du col de l’utérus (07/12/2006)


Accueil du site www.tabacologue.fr > Côté tabacologue sage-femme > France - Un vaccin contre le cancer du col de l’utérus (07/12/2006)

Ce site est destiné aux professionnels de santé. Dernier ajout le 7 décembre 2006.


- Un vaccin contre le cancer du col de l’utérus

Ce premier et unique vaccin contre le cancer du col de l’utérus a été mis au point par Sanofi Pasteur MSD. Dénommé Gardasil®, il protège les femmes adultes de 16 à 26 ans et les enfants de 9 à 15 ans contre les maladies provoquées par les Papillomavirus de type 6, 11, 16 et 18, soit contre les plus dangereux et/ou les plus fréquents.
À noter que les types 16 et 18 sont impliqués dans plus de 70 % des cancers du col, tandis que les types 6 et 11 sont responsables de condylomes (verrues génitales).
Il s’adresse principalement aux jeunes filles n’ayant pas encore débuté leur vie sexuelle et n’ayant donc encore jamais été en contact avec les Papillomavirus. C’est précisément la population sur laquelle l’efficacité et la sécurité d’emploi ont été prouvées. L’intérêt du vaccin chez les femmes plus âgées, ayant déjà été en contact avec les Papillomavirus, ou ayant déjà souffert d’un cancer du col, n’est pour l’instant pas prouvé cliniquement.

Sera-t-il remboursé ?
Le schéma vaccinal comprend trois injections à 2 et 6 mois d’intervalle. Le prix public conseillé d’une dose de vaccin étant de 145,94 euros, l’immunisation coûte en définitive 437,82 euros. Dès lors se pose la question du remboursement par l’Assurance maladie.
Pour l’instant, rien n’a encore été décidé. Les discussions sont en cours en France et dans l’Union européenne, afin de fixer un prix de remboursement. Mais il faudra également définir les personnes qui pourront bénéficier de ce remboursement. Pour l’instant, on peut logiquement penser qu’il s’adressera à la population chez laquelle l’efficacité du vaccin a été validée, soit chez les enfants de 9 à 15 ans. Il est probable qu’il s’étende aux femmes les plus à risque, encore faudra-t-il définir précisément cette deuxième indication…
En attendant les recommandations, il est conseillé d’en discuter au cas par cas avec son médecin. Soulignons que ce produit est délivré en pharmacie uniquement sur prescription médicale.

Le frottis reste indispensable
Comme indiqué ci-dessus, ce vaccin est dirigé contre 4 types de Papillomavirus, ce qui signifie qu’il en existe d’autres contre lesquels il n’offre pas de protection.
En d’autres termes, une fois vaccinée, le risque de cancer du col de l’utérus n’est pas totalement annulé. Il est donc indispensable de continuer à respecter les mesures préventives contre le cancer du col, lesquelles reposent sur la réalisation tous les deux ans d’un frottis, ce dernier étant alors le seul examen permettant de détecter les autres types de Papillomavirus, même s’ils sont moins fréquents.
A noter qu’au printemps prochain, un autre vaccin contre le cancer du col de l’utérus devrait obtenir une autorisation de mise sur le marché. Mis au point par GlaxoSmithKline et dénommé Cervarix®, il est bivalent, soit dirigé contre les Papillomavirus 16 et 18.

Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé : www.afssaps.sante.fr
www.e-sante.fr 07/12/2006

Des alliés de poids pour moins de cancers du col. (Ndlr)


Retour à « Côté tabacologue sage-femme »

Association francophone des diplômés et étudiants en tabacologie (Afdet) - 15 rue de la Chapelle - F-95310 ST OUEN L'AUMONE
Tél. : +33 (0)95 057 55 77 - Siret 508 296 027 00016 Code NAF 9499Z
Plan du site | Nous écrire | Informations légales | Espace privé | © Copyright 2007 2017 Afdet