États-Unis - Des dangers du tabagisme au féminin (04/06/2008)


Accueil du site www.tabacologue.fr > Tabagisme féminin > États-Unis - Des dangers du tabagisme au féminin (04/06/2008)

Ce site est destiné aux professionnels de santé. Dernier ajout le 4 juin 2008.


- Des dangers du tabagisme au féminin

Beaucoup de médecins redoutent les dangers pour la santé publique de l´extension du tabagisme féminin dans les pays développés. Les données de la cohorte de la Nurses´Health Study, qui a suivi 104 519 femmes de 1980 à 2004, semblent leur donner raison.
Qu´on en juge ! L´analyse des 12 483 décès constatés au cours des 24 ans de la période d´étude a montré que la mortalité globale était multipliée par plus de 2,8 chez les femmes fumeuses de cette série (28 % de l´effectif en 1980) en comparaison des 46 % de femmes non fumeuses. De plus, 64 % des décès et 69 % des décès vasculaires ont été considérés comme étant imputables au tabagisme parmi les fumeuses.
Le risque relatif de maladies vasculaires, de coronaropathies et de maladies cérébrovasculaires était augmenté par respectivement 3,3, 3,9 et 2,8 en analyse multivariée chez les fumeuses. Néanmoins, les accroissements de risque les plus importants ont été notés pour la BPCO (risque relatif de plus de 39 chez les fumeuses) et le cancer bronchique (risque relatif de plus de 21 chez les fumeuses).
L´impact du sevrage tabagique semble différer pour les maladies vasculaires et les maladies respiratoires. Pour les maladies coronaires et les affections cérébro-vasculaires, un effet favorable est rapidement observé après l´arrêt du tabac et, respectivement, 61 % et 42 % de la diminution du risque est constatée au cours des cinq premières années. En revanche, la baisse de risque n´était que de 18 % après 5 à 10 ans d´arrêt pour les maladies respiratoires et de 21 % à 5 ans pour le cancer bronchique. La relation entre le risque et le nombre de cigarettes consommées par jour est également moins nette pour les maladies vasculaires que pour les affections respiratoires, ce qui pourrait être dû, estiment les auteurs, au fait que les effets nocifs du tabac apparaissent plus rapidement dans le premier cas.

Dr Corinne Tutin www.egora.fr 04/06/2008
Kenfield SA et al. Smoking and smoking cessation in relation to mortality in women. Department of Epidemiology, Harvard School of Public Health, and Channing Laboratory, Department of Medicine, Brigham and Women’s Hospital, Boston, Massachusetts 02115, USA. skenfiel@hsph.harvard.edu

Résumé en anglais : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18460664?ordinalpos=1&itool=EntrezSystem2.PEntrez.Pubmed.
Pubmed_ResultsPanel.Pubmed_RVDocSum


Retour à « Tabagisme féminin »

Association francophone des diplômés et étudiants en tabacologie (Afdet) - 15 rue de la Chapelle - F-95310 ST OUEN L'AUMONE
Tél. : +33 (0)95 057 55 77 - Siret 508 296 027 00016 Code NAF 9499Z
Plan du site | Nous écrire | Informations légales | Espace privé | © Copyright 2007 2019 Afdet