Canada - Le tabac éliminé des prisons du Québec d’ici l’an prochain (19/04/2013)


Accueil du site www.tabacologue.fr > Tabacologie Canada > Canada - Le tabac éliminé des prisons du Québec d’ici l’an prochain (...)

Ce site est destiné aux professionnels de santé. Dernier ajout le 19 avril 2013.


- Le tabac éliminé des prisons du Québec d’ici l’an prochain

Même s’il admet que cette mesure risque d’accroître les tensions au sein de la population carcérale, le gouvernement Marois va interdire la cigarette dans tous les établissements de détention du Québec, et ce, dès le printemps 2014.
« C’est sûr que ce sera certainement un élément de tension supplémentaire. Cela dit, partout où cela a été mis en place, ça s’est révélé plutôt positif », a indiqué le ministre de la Sécurité publique, Stéphane Bergeron.
Avant d’être appliquée à l’ensemble des centres de détention, l’interdiction complète de fumer sera implantée de façon graduelle à partir du mois de juin dans les établissements de Sept-Îles et Percé.
En 2008, les libéraux avaient adopté un règlement interdisant complètement l’usage du tabac dans les établissements carcéraux. Toutefois, par crainte de soulever la colère des détenus, le gouvernement Charest avait émis peu de temps après un décret leur permettant de fumer à l’extérieur des murs.
Selon Stéphane Bergeron, ce règlement est difficile à appliquer étant donné que les personnes incarcérées demeurent en possession de leurs cigarettes. « À partir du moment où les détenus ont le droit d’avoir leurs cigarettes, ils les ramènent avec eux à l’intérieur, puis quand ils sont dans leur cellule, ils ont tendance à fumer malgré tout, même s’il y a interdiction », a expliqué le ministre. Il a ajouté que cette situation entraînait des problèmes de santé, à la fois pour le personnel carcéral et pour les détenus.
Un projet pilote portant sur l’interdiction de fumée est en cours depuis le mois de juin à la prison de Chicoutimi. Jugeant les « résultats positifs », le ministère a décidé d’aller de l’avant en implantant progressivement le règlement dans tous les établissements carcéraux de la province.
Afin de faciliter la transition, des mesures d’accompagnement seront offertes aux détenus. Ils pourront notamment bénéficier d’ateliers de sensibilisation en plus de recevoir un soutien de la part du personnel infirmier. « On veut y aller de façon progressive, a dit M. Bergeron. On ne veut pas y aller de façon brutale puis créer un choc au niveau de la population carcérale ».
De son côté, le porte-parole libéral en matière de Sécurité publique, Robert Poëti, a invité le ministre à la prudence. « À l’heure actuelle, avec la tension qu’il y a dans les centres de détention, bien qu’il y ait un règlement qui interdise de fumer, je ne suis pas tout à fait certain qu’on va y arriver sans avoir des conséquences importantes et majeures » a dit le député de Marguerite-Bourgeoys. « En fait, je l’invite à vraiment bien analyser le dossier avant d’aller de l’avant avec une telle situation », a-t-il ajouté.
Le Québec est la seule province canadienne où les détenus ont encore le droit de fumer. Cette permission ne tient toutefois que pour les centres de détention, puisque les pénitenciers, qui sont de juridiction fédérale, interdisent la cigarette à la grandeur du pays, y compris au Québec.

Stéphane Bergeron Agence QMI 19/04/2013
http://fr.canoe.ca/infos/quebeccanada/archives/2013/04/20130419-144619.html


Retour à « Tabacologie Canada »

Association francophone des diplômés et étudiants en tabacologie (Afdet) - 15 rue de la Chapelle - F-95310 ST OUEN L'AUMONE
Tél. : +33 (0)95 057 55 77 - Siret 508 296 027 00016 Code NAF 9499Z
Plan du site | Nous écrire | Informations légales | Espace privé | © Copyright 2007 2019 Afdet