Canada - La surcharge pondérale mène au tabagisme (17/02/2009)


Accueil du site www.tabacologue.fr > Tabacologie Canada > Canada - La surcharge pondérale mène au tabagisme (17/02/2009)

Ce site est destiné aux professionnels de santé. Dernier ajout le 17 février 2009.


- La surcharge pondérale mène au tabagisme

Une étude canadienne a suivi depuis 1993 et pendant 10 années une cohorte de 1 598 sujets de la classe de 6e à l’âge adulte. Elle a surveillé l’évolution des habitudes tabagiques des sujets en fonction de la perception qu’ils avaient de leur poids ainsi que de leur indice de masse corporelle (IMC) à l’adolescence.
Les élèves des classes de 6e de 107 écoles de Scarborough, en Ontario, ont été soumis à un questionnaire sur ces thèmes. Les participants ont été interrogés à trois reprises en 4e, en 1re et, en 2002, alors qu’ils étaient devenus de jeunes adultes.
Le tabagisme auto-rapporté a été estimé en termes de fumeur actuel et jamais fumeur, et l’IMC a été calculé à partir de la taille et du poids auto-rapportés.
Parmi les participants inclus en 6e, 1 543 ont répondu au questionnaire en 4e, 1 455 en 1re et 1 254 à l’entrée dans l’âge adulte. Parmi ces derniers, 33 % étaient fumeurs, 31,1 % ont déclaré avoir fumé, et 35,9 % ont dit avoir laissé tomber la cigarette ou avoir fait l’expérience du tabac.
Les résultats montrent que les filles qui se trouvaient en excès de poids lorsqu’elles étaient en classe de 4e avaient une probabilité significativement accrue de fumer, devenues adultes (odds ratio, OR = 1,778), en comparaison de celles n’ayant pas eu cette perception d’un excès de poids à cette période. Le sentiment d’être en surpoids, ressenti en classe de 1re, était lui aussi associé, de façon significative, à la probabilité de fumer ultérieurement (OR = 1,627).
Chez les garçons, dont l’IMC auto-rapporté était, en 4e et en 1re, plus élevé, la probabilité de fumer à l’entrée dans l’âge adulte était significativement augmentée (OR respectivement de 1,115 et 1,095 pour chaque accroissement d’une unité de l’IMC), en comparaison de ceux n’ayant jamais fumé.
Les préoccupations pondérales de l’adolescent sont-elles prédictives du statut tabagique du jeune adulte ? Oui, semblent répondre les auteurs de cette étude.
Mais l’interprétation des résultats est limitée notamment par l’absence d’ajustements sur des facteurs confondants potentiels, par l’absence de prise en compte de l’estime de soi, des attitudes de révolte, de l’existence d’une dépression, du stress, du soutien social. Ils attirent cependant l’attention sur une relation possible entre deux maux de santé publique, le tabagisme et le surpoids tous deux accessibles à des stratégies de prévention.

Koval JJ et coll. Can Young adult smoking status be predicted from concern about body weight and self-reported BMI among adolescents ? Results from a ten-year cohort study. Nicotine & Tobacco Research 2008 ; 10 : 1449-55.

Dr Claudine Goldgewicht www.jim.fr 17/02/2009


Retour à « Tabacologie Canada »

Association francophone des diplômés et étudiants en tabacologie (Afdet) - 15 rue de la Chapelle - F-95310 ST OUEN L'AUMONE
Tél. : +33 (0)95 057 55 77 - Siret 508 296 027 00016 Code NAF 9499Z
Plan du site | Nous écrire | Informations légales | Espace privé | © Copyright 2007 2019 Afdet