Canada - Loi sur le tabac : les bars se tirent bien d’affaire (26/05/2008)


Accueil du site www.tabacologue.fr > Tabacologie Canada > Canada - Loi sur le tabac : les bars se tirent bien d’affaire (...)

Ce site est destiné aux professionnels de santé. Dernier ajout le 26 mai 2008.


- Loi sur le tabac : les bars se tirent bien d’affaire

La catastrophe annoncée avant la mise en application de l’interdiction de fumer dans les bars ne s’est pas produite. Aujourd’hui, près de deux ans après l’entrée en vigueur de la Loi sur le tabac au Québec, la plupart des bars de la capitale contactés par Le Soleil y voient peu d’effets négatifs, bien au contraire.
« Ça s’est relativement bien passé. Les gens se sont bien adaptés et je dirais même que plusieurs préfèrent ça et sont contents d’être dans un environnement sans fumée. Ça évite aussi des situations comme des brûlures de cigarettes quand le bar est plein et que les clients sont très près l’un de l’autre », explique Tommy Émond, l’un des portiers du Palace.
« Ici non plus, ça n’a rien changé. Les gens se sont habitués et fument à l’extérieur. Personnellement, comme je ne fume pas, je peux aussi dire que la Loi sur le tabac a eu un effet positif pour moi ! », lance pour sa part Guy Allard, gérant au Dagobert.

Murs propres
Au Star Bar de Sainte-Foy, on se réjouit aussi des effets bénéfiques de la loi.
« Les non-fumeurs ne se fâchent plus à cause de la fumée et la peinture sur nos murs est plus belle ! De notre côté, nous n’avons enregistré aucune baisse de clientèle », explique Kimpton Blanchette, l’un des propriétaires de l’établissement.
M. Blanchette compatit toutefois avec les propriétaires de bars pour qui la loi a eu des effets néfastes sur la clientèle. « Comme nous sommes un établissement encore en expansion, l’effet se fait moins sentir mais je comprends les propriétaires de petits bars de quartier à qui la loi a nui. »

Légères baisses
Dans la plupart des bars contactés par Le Soleil, les clients ne se font pas tirer l’oreille pour aller fumer sur la terrasse extérieure ou dans les endroits aménagés à cette fin.
« Quand il pleut, nous déroulons un auvent pour que les clients puissent fumer à l’abri mais c’est sûr que c’est plus difficile lors des froids extrêmes », indique Richard, l’un des employés de la Taverne Jos Dion.
Ce dernier estime que la clientèle est demeurée relativement stable malgré l’interdiction. « Il y a eu une petite baisse, oui, mais elle n’a pas été aussi épouvantable que prévu. »
Le restaurant-bar Beaugarte avait également enregistré une baisse de clientèle lors de la mise en application de la loi, mais tout s’est rétabli depuis.
« Il y a eu une baisse importante au départ, mais il faut dire que ça correspondait avec notre basse saison, les mois de juin et juillet. En septembre 2006, on a mis l’emphase sur notre nouveau fumoir et la clientèle est revenue », explique Frédéric Chabot, gérant.
L’impact se serait surtout fait sentir du côté de la restauration. « Les factures sont un peu moins élevées et je comprends pourquoi, étant moi-même fumeur. Avant, je restais plus longtemps pour souper, je prenais un apéro, du vin et un digestif alors que maintenant, je suis plus pressé de quitter la table pour aller fumer ! », conclut M. Chabot.

Ian Bussières Le Soleil Québec 26/05/2008


Retour à « Tabacologie Canada »

Association francophone des diplômés et étudiants en tabacologie (Afdet) - 15 rue de la Chapelle - F-95310 ST OUEN L'AUMONE
Tél. : +33 (0)95 057 55 77 - Siret 508 296 027 00016 Code NAF 9499Z
Plan du site | Nous écrire | Informations légales | Espace privé | © Copyright 2007 2019 Afdet