Québec - Marche arrière sur la publicité des cigarettiers (10/07/2008)


Accueil du site www.tabacologue.fr > Tabacologie Canada > Québec - Marche arrière sur la publicité des cigarettiers (10/07/2008)

Ce site est destiné aux professionnels de santé. Dernier ajout le 10 juillet 2008.


- Marche arrière sur la publicité des cigarettiers

Les groupes antitabac ont accusé le gouvernement d’avoir cédé aux pressions des cigarettiers, hier, après que Québec eut abandonné un projet qui leur aurait interdit de produire des publicités en couleur.
Au terme de 45 jours de consultation, le gouvernement a adopté un règlement qui prévoit une série de contraintes au commerce des cigarettes. Le ministère de la Santé bannit notamment la vente de cigarillos à l’unité, forçant leurs fabricants à les regrouper en paquets de 10. Il limite aussi à 400 cm carrés - à peu près la taille d’un mouchoir de papier - la dimension des publicités dans les journaux et les revues. Les panneaux publicitaires font aussi l’objet de restrictions.
Mais c’est ce que le règlement ne contient pas qui fait rager les groupes antitabac. Car dans le premier jet du projet, publié en mars, Québec prévoyait imposer des publicités en noir et blanc seulement. Or, après avoir entendu différents intervenants, dont deux entreprises de tabac, le ministère de la Santé a fait marche arrière.
« Ce qui nous alarme, c’est que le gouvernement a peut-être reculé à cause du chantage des cigarettiers », déplore Flory Doucas, porte-parole des Médecins pour un Canada sans fumée.
Dans des mémoires présentés au gouvernement lors des consultations, JTI-Macdonald et Imperial Tobacco ont vigoureusement défendu leur droit à faire de la publicité en couleur. Citant plusieurs jugements, ils ont fait valoir que le règlement aurait miné les principes de saine concurrence et de distinction entre les marques.
Au bureau du ministre de la Santé, Yves Bolduc, on confirme que la crainte d’une longue et coûteuse bataille juridique est à l’origine du repli. Le Ministère craignait de ne pas pouvoir faire la preuve que les publicités en couleur puissent inciter à fumer.
« Nos experts en constitutionnalité nous disaient que (le règlement) nous amènerait probablement devant les tribunaux pendant des années, explique son attachée de presse, Marie-Ève Bédard. On gère l’argent des contribuables et ce sont des frais terriblement élevés pour aller se battre ».
D’autres estiment que le gouvernement n’aurait eu aucun mal à défendre son règlement. François Damphousse, de l’Association pour les droits des non-fumeurs, estime que n’importe quel expert en marketing pourrait témoigner de l’efficacité des pubs colorées.
« De toute évidence, dit-il, si l’on met une annonce en noir et blanc et une annonce en couleur côte à côte, les gens vont être beaucoup plus portés à regarder l’annonce en couleur ».
Les nouvelles règles sur la publicité entreront en vigueur dans deux mois.

Martin Croteau La Presse (Canada) 10/07/2008
http://www.cyberpresse.ca/article/20080710/CPACTUALITES/807100625/1019/CPACTUALITES


Retour à « Tabacologie Canada »

Association francophone des diplômés et étudiants en tabacologie (Afdet) - 15 rue de la Chapelle - F-95310 ST OUEN L'AUMONE
Tél. : +33 (0)95 057 55 77 - Siret 508 296 027 00016 Code NAF 9499Z
Plan du site | Nous écrire | Informations légales | Espace privé | © Copyright 2007 2019 Afdet