France - Cigarette électrique : une porte d’entrée vers le tabac peu probable (30/01/2015)


Accueil du site www.tabacologue.fr > Les formes du tabagisme > La vaporette ou e-cigarette > France - Cigarette électrique : une porte d’entrée vers le tabac peu probable (...)

Ce site est destiné aux professionnels de santé. Dernier ajout le 19 mars 2015.


- Cigarette électrique : une porte d’entrée vers le tabac peu probable

En 2014, 15 à 20 % des non-fumeurs parisiens de 12 à 19 ans ont vapoté ainsi que 80 % des fumeurs du même âge. Les résultats de l’observatoire annuel Paris sans tabac sont clairs : la cigarette électrique rencontre un grand succès auprès des jeunes. L’étude indique aussi, entre 2011 et 2014, une réduction de 9 % des fumeurs quotidiens ou occasionnels pour cette tranche d’âge. Ces chiffres, encourageants, ne permettent pas de savoir si les adolescents convaincus par la cigarette électrique ne passeront pas au tabac plus tard. « Le risque existe mais la catastrophe annoncée n’a pas eu lieu et aucune donnée scientifique ne va pour l’instant dans ce sens », rappelle le Pr Dautzenberg, pneumologue à la Pitié-Salpêtrière, à Paris. L’enquête montre également que ceux qui n’utilisent que la cigarette électrique fument moins de cannabis et s’enivrent moins brutalement à l’alcool.
Pour autant, la prudence est de mise et l’interdiction de la vente aux mineurs, en place depuis le 17 mars 2014, vise à limiter ce risque. Il a en effet été démontré que la nicotine des cigarettes électriques se retrouve dans l’urine des personnes présentes dans la même pièce fermée. Par ailleurs, les liquides des cigarettes électriques contiennent des produits irritants auxquels les plus jeunes peuvent être particulièrement sensibles.

Vers une interdiction dans les lieux publics
La règlementation française devrait donc, selon les déclarations récentes de Marisol Touraine, suivre les recommandations de l’OMS : la cigarette électrique sera interdite dans les lieux publics fermés à partir de 2016. Objectif : protéger les jeunes enfants et les enfants d’une exposition à la nicotine et aux arômes qui pourraient les pousser vers la cigarette électrique et ensuite, potentiellement, vers le tabac. Les experts envisagent par ailleurs une interdiction de l’arôme « tabac » pour éviter de rendre attirant un produit dont les risques, encore une fois, sont parfaitement identifiés. La directive européenne prévoit également une limitation puis une interdiction de la publicité d’ici à 2016.
De nombreuses entreprises ont pris les devants et interdit l’utilisation de la cigarette électrique dans leurs locaux. Pour les compagnies aériennes, une bagarre entre passagers a suffi à justifier cette mesure, rapidement imitée par la plupart des entreprises de transports publics. Les arguments avancés ne portent pas sur la santé, puisqu’il n’existe pas de données claires, mais sur la sécurité et le confort des passagers.

D’après Pauline Léna - lefigaro.fr 30/01/2015
http://sante.lefigaro.fr/actualite/2015/01/30/23323-cigarette-electronique-porte-dentree-vers-tabac?a1=DOL-1506119&a3=77-4120890&a4=DOL-1506119-77-4120890

Association francophone des diplômés et étudiants en tabacologie (Afdet) - 15 rue de la Chapelle - F-95310 ST OUEN L'AUMONE
Tél. : +33 (0)95 057 55 77 - Siret 508 296 027 00016 Code NAF 9499Z
Plan du site | Nous écrire | Informations légales | Espace privé | © Copyright 2007 2019 Afdet