Canada - Un acteur important dans la dépendance : les gènes (01/03/2014)


Accueil du site www.tabacologue.fr > Tabacologie Canada > Canada - Un acteur important dans la dépendance : les gènes (01/03/2014)

Ce site est destiné aux professionnels de santé. Dernier ajout le 26 avril 2014.


Canada - Un acteur important dans la dépendance : les gènes
Faire ou non usage de tabac ne dépend pas que de la volonté, loin s’en faut ! Cela relève aussi du bagage génétique. En effet, une équipe canado-européenne a démontré que, chez la souris, une mutation génétique réduit fortement la sensibilité à la nicotine. Lorsqu’elles portent cette mutation, les souris doivent absorber environ trois fois plus de nicotine que leurs consœurs normales pour en ressentir les effets, concluent Philippe Faure et son équipe dans l’édition du 03/12/2013 de Molecular Psychiatry. Cette mutation, très présente chez les humains, toucherait 90 % des gros fumeurs.

Un circuit du plaisir désactivé
Cette mutation génétique produit cet effet en désactivant partiellement le « circuit de la récompense » : la partie du cerveau qui s’allume lorsque l’on ressent du plaisir. Il peut sembler bizarre d’associer tabac et plaisir puisque le tabac entraîne toutes sortes de maladies. Et pourtant, lorsqu’un fumeur grille une cigarette, c’est bien ce « circuit de la récompense » qui s’allume puisque fumer calme son manque de nicotine.
À terme, cette découverte pourrait amener de nouveaux traitements plus personnalisés pour les fumeurs.

A.P.L. Info-tabac.ca n° 100 mars-avril 2014


Haut de la page

Association francophone des diplômés et étudiants en tabacologie (Afdet) - 15 rue de la Chapelle - F-95310 ST OUEN L'AUMONE
Tél. : +33 (0)95 057 55 77 - Siret 508 296 027 00016 Code NAF 9499Z
Plan du site | Nous écrire | Informations légales | Espace privé | © Copyright 2007 2019 Afdet