Nouvelle Zélande - Fumer pourrait protéger de l’allergie ! (31/01/2008)


Accueil du site www.tabacologue.fr > Pathologies tabagiques > Pathologies dermatologiques > Nouvelle Zélande - Fumer pourrait protéger de l’allergie ! (31/01/2008)

Ce site est destiné aux professionnels de santé. Dernier ajout le 31 janvier 2008.


 Fumer pourrait protéger de l’allergie ! (31/01/2008)

La fumée de tabac a divers effets sur le système immunitaire et particulièrement un renforcement de la fonction T suppressive. Il est donc logique de s’interroger sur les conséquences du tabagisme sur la sensibilisation allergénique.
Un travail mené en Nouvelle Zélande tente d’éclaircir ce point. Les données d’une étude longitudinale menée à partir de 1972 sur une cohorte de naissance de 1 037 individus suivis pendant 32 ans ont été utilisées.
Des prick-tests cutanés avaient été pratiqués à l’âge de 13 puis de 32 ans pour 11 aéro-allergènes communs et le statut d’atopique déterminé par la positivité d’au moins un de ces tests. Parallèlement, on avait recueilli des informations sur le tabagisme qu’il soit actif ou passif ainsi que sur l’atopie familiale.
A l’âge de 13 ans, 52 % des garçons et 38 % des filles étaient atopiques. Cette différence entre les sexes n’était pas retrouvée à 32 ans : 61 % des hommes et 57 % des femmes avaient au moins un prick-test positif.
Il s’est avéré que les enfants de parents atopiques avaient un risque inférieur de sensibilisation à l’âge de 13 ans en cas de tabagisme de l’un de leurs parents (odds ratio, 0,55 ; P =0,009). Cette association n’était cependant pas significative après ajustement pour allaitement maternel, statut socio-économique…
Les individus ayant des parents atopiques avaient également un risque inférieur de sensibilisation entre l’âge de 13 et 32 ans en cas de tabagisme actif (odds ratio, 0,18 ;
P < 0,001). Cette association est restée significative après ajustement pour de multiples facteurs confondants.
Par contre, aucune association entre tabagisme passif ou actif et sensibilisation n’a pu être mise en évidence en l’absence d’antécédents familiaux d’atopie.
Bien sûr, sensibilisation ne veut pas dire allergie mais il semble néanmoins que le tabagisme actif pourrait protéger les enfants de familles atopiques. Ce n’est quand même pas une raison pour l’encourager !

Hancox R et coll. : Cigarette smoking and allergic sensitization : A 32-year population-based cohort study. J Allergy Clin Immunol 2008 ;121 : 38-42.

Dr Geneviève Démonet www.jim.fr 31/01/2008


Retour à « Pathologies dermatologiques »

Association francophone des diplômés et étudiants en tabacologie (Afdet)
15 rue de la Chapelle - F-95310 ST OUEN L'AUMONE
Tél. : +33 (0)95 057 55 77 - Siret 508 296 027 00016 Code NAF 9499Z
Plan du site | Nous écrire | Informations légales | Espace privé | © Copyright 2007 2024 Afdet