USA - La pleine conscience (26/11/2011)


Accueil du site www.tabacologue.fr > Thérapeutiques > Traitements d’appoint > USA - La pleine conscience (26/11/2011)

Ce site est destiné aux professionnels de santé. Dernier ajout le 12 novembre 2014.


- La pleine conscience

Une étude d’imagerie cérébrale nouvelle dirigée par des chercheurs de l’Université Yale montre comment les gens qui pratiquent régulièrement la méditation sont capables d’éteindre les zones du cerveau liées à la rêverie, l’anxiété, la schizophrénie et autres troubles psychiatriques. Le cerveau des méditants expérimentés semblent montrer moins d’activité dans une zone connue comme le « réseau par défaut en mode », qui est liée à la pensée largement auto centrée. Les chercheurs suggèrent par la surveillance et la répression ou de « tuning » le « moi » pensées, les méditants développer une nouvelle mode par défaut, qui est plus présent centrée.
Un rapport de leurs conclusions a été publié en ligne cette semaine dans les Proceedings de la National Academy of Sciences.

Une variété de problèmes de santé traitée
La méditation peut aider à traiter une variété de problèmes de santé, de cesser de fumer, pour faire face au cancer, et même prévenir le psoriasis, l’un des chercheurs l’a déclaré dans un communiqué. Pour cette étude, ils ont voulu approfondir les mécanismes neurologiques qui pourraient être impliqués.
L’auteur principal, Judson A. Brewer, professeur adjoint de psychiatrie à Yale, et ses collègues, utilisé l’IRMf (imagerie fonctionnelle par résonance magnétique) pour explorer d’observer le cerveau de deux novices et méditants expérimentés comme ils pratiquaient trois différentes formes de méditation.
Ils ont constaté que les méditants expérimentés, quel que soit le type de méditation qu’ils pratiquaient, semblait en mesure d’éteindre le réseau en mode par défaut, qui a été lié à des défaillances de l’attention et des troubles tels que le déficit d’attention et hyperactivité (TDAH), et l’anxiété. Cette partie du cerveau, comprenant le cortex cingulaire préfrontal médian et postérieur, a également été liée à l’accumulation de plaques bêta-amyloïdes dans la maladie d’Alzheimer.
Ils ont également constaté que lorsque le réseau en mode par défaut a été actif dans les méditants expérimentés, d’autres parties du cerveau, associées à l’auto-surveillance et le contrôle cognitif, étaient actives dans le même temps. Ce n’était pas le cas avec les novices.
Cela pourrait être le résultat d’une surveillance constante méditants esprit errant et l’émergence du « moi » pensées, et les supprimer. Ce sont le genre de pensées, alors qu’en forme extrême ou pathologique, sont associés à des maladies comme l’autisme et la schizophrénie.
L’IRM fonctionnel a montré une activité cérébrale des « méditants expérimentés » était le même aussi bien pendant la méditation et quand ils étaient simplement en se reposant, ou quand ils n’ont pas été dit de faire quelque chose en particulier.
Ainsi, les chercheurs ont conclu que les méditants expérimentés peut-ont développé une nouvelle mode par défaut, qui est davantage centrée sur le présent que sur l’auto.
La méditation a été un élément central de pratiques philosophiques et contemplative des milliers d’années : il permet au praticien d’être conscient du moment présent, Brewer déclaré à la presse, et des études ont montré qu’elle est également liée à des niveaux accrus de bonheur.
“A l’inverse, les caractéristiques de nombreuses formes de la maladie mentale est une préoccupation de ses propres pensées, une méditation condition semble affecter,” a-t-il ajouté.
Cette étude semble avoir découvert quelques indices sur les mécanismes neuronaux qui sous-tendent ce processus. Comprendre davantage à leur sujet, nous l’espérons nous aider à enquêter sur une série de maladies, a déclaré Brewer.

Ricard 26/11/2011

Association francophone des diplômés et étudiants en tabacologie (Afdet) - 15 rue de la Chapelle - F-95310 ST OUEN L'AUMONE
Tél. : +33 (0)95 057 55 77 - Siret 508 296 027 00016 Code NAF 9499Z
Plan du site | Nous écrire | Informations légales | Espace privé | © Copyright 2007 2019 Afdet