États Unis - File-moi une clope, papa (20/11/2008)


Accueil du site www.tabacologue.fr > Pathologies tabagiques > Atteintes génétiques > États Unis - File-moi une clope, papa (20/11/2008)

Ce site est destiné aux professionnels de santé. Dernier ajout le 20 novembre 2008.


États Unis - File-moi une clope, papa (20/11/2008)

« Quand les parents boivent, les enfants trinquent » dit la (pub ?)sagesse populaire. Cette fâcheuse incidence vaut-elle aussi pour le tabagisme ? Une étude récente confirme que les parents fumeurs ne mettent pas seulement en danger la santé physique de leurs enfants (bronchiolite, asthme, ...) en raison du tabagisme passif qu’ils leurs imposent à domicile. Plus sournoisement encore, un autre risque réside dans le modèle de comportement ainsi proposé à ces jeunes : le tabagisme tend en effet à se reconduire d’une génération à l’autre. Il est donc essentiel de comprendre l’effet délétère du tabagisme parental sur une addiction analogue chez leur progéniture.
Les parents fumeurs risquent peut-être déjà de transmettre à leurs enfants une « prédisposition génétique non spécifique à la désinhibition » (’’a nonspecific genetic risk for disinhibited behavior’’), y compris pour la consommation de tabac. Mais élargir l’enquête épidémiologique sur ce tabagisme « vertical » (transgénérationnel) à des familles adoptives permet de départager ce rôle nocif des gènes de l’influence supplémentaire de l’environnement (au sens large : habitudes de vie perçues depuis l’enfance).
Cette enquête américaine (Université du Minnesota) avec une participation danoise montre que le tabagisme parental constitue, même pour les enfants adoptés, « un facteur de risque environnemental pour le mésusage de produits (toxiques) » à l’adolescence : tabac, marijuana... Pour paraphraser une formule célèbre d’Elie Wiesel (« écouter un témoin fait de vous un témoin »), côtoyer des fumeurs peut donc contribuer à faire de vous un fumeur. Mais dans le cas des enfants biologiques, quand une éventuelle contribution génétique vient se superposer à ce mimétisme comportemental, les effets (méfaits) du tabagisme parental se révèlent alors « plus vastes et plus variés » : addictions diverses, troubles du comportement, délinquance, agressivité, prise de risques... N’en jetons plus : la coupe et le cendrier sont pleins !

Keyes M et col. : Parental smoking and adolescent problem behavior : an adoption study of general and specific effects. Am J Psychiatry 2008 ; 165 : 1338-1344.

Dr Alain Cohen, www.jim.fr, 20/11/2008

Résumé complet en anglais : http://www.find-health-articles.com/rec_pub_18676589-parental-smoking-adolescent-problem-behavior-adoption-study-general.htm


Retour à « Atteintes génétiques »

Association francophone des diplômés et étudiants en tabacologie (Afdet)
15 rue de la Chapelle - F-95310 ST OUEN L'AUMONE
Tél. : +33 (0)95 057 55 77 - Siret 508 296 027 00016 Code NAF 9499Z
Plan du site | Nous écrire | Informations légales | Espace privé | © Copyright 2007 2023 Afdet