France - Le manque de nicotine constipe (13/03/2006)


Accueil du site www.tabacologue.fr > Pathologies tabagiques > Pathologies digestives > France - Le manque de nicotine constipe (13/03/2006)

Ce site est destiné aux professionnels de santé. Dernier ajout le 13 mars 2006.


 Le manque de nicotine constipe (13/03/2006)

On en a peu parlé, mais la constipation fait bel et bien partie des symptômes de sevrage qui se manifestent dès l’arrêt du tabac. Ainsi, le manque de nicotine tend très rapidement à constiper.

Le manque de nicotine constipe
L’équipe de tabacologie du Pr Gilbert Lagrue en a fait l’objet d’une publication. La constipation, accompagnée de ballonnements avec des sensations de gonflement, fait partie de la liste des symptômes accompagnant le sevrage.
Cette constipation pourrait même constituer un motif de reprise du tabac.
Parmi les cas cliniques décrits, figurent ceux de malades de plus de 50 ans fumant un à deux paquets de cigarettes par jour. Dès le premier ou le deuxième jour de l’arrêt, une constipation est apparue et a cédé dès le retour du tabac.
Selon une étude ayant porté sur plus de 500 fumeurs parvenus au sevrage, une constipation s’est manifestée dans 17 % des cas.

La première cigarette de la journée
Il semblerait qu’il existe un lien étroit entre de tels troubles du transit intestinal et la cigarette du matin. En d’autres termes, ils sont davantage susceptibles de se manifester chez les personnes qui fumaient leur première cigarette tôt le matin, peu après leur réveil.

Mécanisme de la constipation
Au niveau du tractus intestinal, la nicotine stimule les contractions. À l’inverse, à l’arrêt brutal de la nicotine, la mobilité gastro-intestinale diminue, entraînant une distension du côlon.
Le traitement peut alors reposer sur la prise de laxatifs, mais uniquement sur ceux qui agissent en stimulant le péristaltisme, c’est-à-dire les contractions intestinales. Mieux vaut donc consulter son médecin.
Une autre solution anti-constipation : la prise de substituts nicotiniques
En effet, l’organisme ainsi pourvu de nicotine, les contractions intestinales ne sont pas modifiées par l’arrêt du tabac.
Pour preuve, la constipation est mentionnée sur la liste des symptômes indiquant un sous-dosage, tandis que la diarrhée figure dans celle des symptômes indiquant un surdosage de nicotine.

Isabelle Eustache, La Presse Médicale, 35 (2) : 246-248, 2006. 13/03/2006


Retour à « Pathologies digestives »

Association francophone des diplômés et étudiants en tabacologie (Afdet)
15 rue de la Chapelle - F-95310 ST OUEN L'AUMONE
Tél. : +33 (0)95 057 55 77 - Siret 508 296 027 00016 Code NAF 9499Z
Plan du site | Nous écrire | Informations légales | Espace privé | © Copyright 2007 2023 Afdet