Philippines - le Président veut en finir avec le tabagisme (12/10/2016)


Accueil du site www.tabacologue.fr > Vie quotidienne et tabac > Tourisme tabagique > Philippines - le Président veut en finir avec le tabagisme (12/10/2016)

Ce site est destiné aux professionnels de santé. Dernier ajout le 12 octobre 2016.


- Le Président veut en finir avec le tabagisme

La mesure proposée par le Président philippin Rodrigo Duterte devrait s’appliquer à partir de novembre 2016.
Rodrigo Duterte veut bannir le tabagisme dans une grande partie des lieux publics, à l’extérieur comme à l’intérieur. Cette loi, qui se rapproche de la prohibition totale, pourrait faire diminuer la consommation de tabac dans ce pays qui connaît un nombre important de fumeurs mais pourrait également alimenter les trafics.
Le Président philippin est encore dans la surenchère. Élu à la tête du pays en mai dernier avec 39 % des suffrages, Rodrigo Duterte veut mettre en place une réglementation qui vise à bannir le tabac des lieux publics dans le second pays le plus peuplé d’Asie du Sud-Est. Selon Reuters, les militants pour la santé publique qui se battent depuis longtemps contre les lobbies de l’industrie du tabac ont salué l’initiative du dirigeant philippin.

Un espace public à définir
La secrétaire nationale à la Santé Paulyn Ubial espère même que le président signerait l’interdiction dans les prochaines semaines. La définition des espaces publics doit être intégrée dans la loi avant la fin du mois d’octobre et celle-ci devrait prendre effet le mois prochain. D’après les journaux locaux, l’interdiction dans les espaces publics devrait concerner l’intérieur et l’extérieur. Citée par les médias, la secrétaire à la santé a expliqué que "les parkings, les stations de bus et même l’intérieur des véhicules. Tous ces lieux sont considérés comme des espaces publics". Elle a néanmoins clarifié sa position par la suite en précisant que la loi allait seulement s’appliquer pour les véhicules publics.

Près d’un tiers de la population fume
Selon un rapport de Control Alliance pour l’Asie du Sud Est, les Philippines compteraient plus de 17,3 millions de fumeurs, soit un tiers de la population adulte du pays. Près de la moitié des hommes et 9 % des femmes fument dans le pays d’après les experts. Dans une approche régionale, le taux de prévalence* qui permet de faire des comparaisons entre les pays indique que les Philippines présentent le second taux (28,3 %) le plus important après l’Indonésie (36 %). De même que pour la consommation de cigarettes par an et par habitant, l’archipel arrive également en seconde position (1 016 cigarettes par an et par habitant) après l’Indonésie (1 115/an et par habitant).
Le manque à gagner pour l’économie du pays s’élèverait à 4 milliards de dollars en prenant en compte les coûts pour le système de santé et la perte en productivité chaque année.

L’industrie du tabac sous pression
Avec cette décision, les géants de l’industrie du tabac pourraient perdre des marchés en Asie du Sud-Est sachant que 70 % du marché philippin du tabac est détenu par Philip Morris International. Un porte-parole de la firme a adressé des requêtes sur la proposition d’interdiction à l’institut du tabac aux Philippines, qui représente les intérêts de l’industrie dans le pays. Le gouvernement de Duterte aurait également proposé d’augmenter les taxes sur les cigarettes et tous les produits relatifs au tabac.

Une interdiction déjà mise œuvre
La proposition d’interdire le tabac dans les lieux publics à l’échelle nationale existe déjà au niveau local. Dans la commune de Davao, où Duterte a été maire pendant 22 ans, toute personne fumant dans les lieux publics risque une amende 5 000 pesos philippins (103 dollars) ou quatre mois de prison. Selon des faits rapportés par plusieurs médias et relayés par Reuters, Duterte, en tant que maire, a déjà obligé personnellement un homme à écraser sa cigarette et à avaler le mégot après que ce dernier à refuser de l’éteindre, dans un restaurant. Si le dirigeant n’est pas à sa première sortie en matière de fermeté et de répression, il pourrait encore susciter des polémiques.

(*) Taux de prévalence : le nombre de fumeurs d’un groupe donné, divisé par la population totale de ce groupe, exprimé sous forme de pourcentage. Peut aussi être désignée comme « taux de tabagisme »

Grégoire Normand La Tribune 12/10/2016

http://www.latribune.fr/economie/international/philippines-le-president-propose-une-des-lois-anti-tabac-les-plus-dures-au-monde-606843.html


Retour à « Tourisme tabagique »

Association francophone des diplômés et étudiants en tabacologie (Afdet) - 15 rue de la Chapelle - F-95310 ST OUEN L'AUMONE
Tél. : +33 (0)95 057 55 77 - Siret 508 296 027 00016 Code NAF 9499Z
Plan du site | Nous écrire | Informations légales | Espace privé | © Copyright 2007 2017 Afdet