Suède - Le tabac, c’est comment ailleurs ? (20/09/2016)


Accueil du site www.tabacologue.fr > Tabacologie Europe > Suède - Le tabac, c’est comment ailleurs ? (20/09/2016)

Ce site est destiné aux professionnels de santé. Dernier ajout le 20 septembre 2016.


- Le tabac, c’est comment ailleurs ?

La Suède est le pays d’Europe qui fume le moins, quasiment à égalité avec le Danemark et la Grande Bretagne. 22% de Suédois fument contre 30% des Français, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Baisse vertigineuse du tabac
La moitié des Suédois et un quart des Suédoises fumaient en 1963. Mais cette consommation a baissé tellement fortement que la Suède a été le premier pays au monde à avoir atteint les objectifs ambitieux de l’OMS en matière de lutte contre le tabagisme.

Action publique très précoce
Pour en arriver là, dès les années 50 et 60, l’État suédois a averti des dangers du tabac. Et dès 1977, les paquets de cigarettes ont contenu obligatoirement un avertissement sur les dangers de la cigarette. Dans les années 90, l’interdiction du tabac dans les lieux publics est entrée en vigueur, avant les restaurants, les bars et les cafés dans les années 2000.

Paquet moins cher qu’en France
Le paquet de cigarette est cher car les taxes ont beaucoup augmenté, mais il reste en moyenne moins onéreux qu’en France. Entre cinq et sept euros pour les grandes marques, contre une fourchette de sept à dix euros en France.
Après, on pourrait se dire que les Suédois tirent beaucoup sur la cigarette électronique. Même pas ! Ce sont ceux qui l’utilisent le moins en Europe.

Le snus
Si les Suédois peuvent se passer de la cigarette, c’est aussi en grande partie grâce au snus (prononcer « sneus »). Il s’agit d’une poudre de tabac enfermée dans des petits sachets, un peu comme des mini-sachets de thé. Ils se coincent entre la lèvre et la gencive supérieure et le tabac diffuse.

Moins de cancers du poumon, mais prudence…
Environ 20% des Suédois utilisent le snus, qui ne provoque pas de cancer du poumon puisqu’il n’y a pas de fumée. Mais voilà, le « snusseur » reste dépendant à la nicotine et prend le risque de développer un cancer de l’œsophage, de l’estomac ou du pancréas, sans compter que ses dents sont toutes sales

Gérald Roux Radio France 20/09/2016

http://www.francetvinfo.fr/replay-radio/c-est-comment-ailleurs/c-est-comment-ailleurs-le-tabac-en-suede_1823841.html


Retour à ’Tabacologue Europe"

Association francophone des diplômés et étudiants en tabacologie (Afdet) - 15 rue de la Chapelle - F-95310 ST OUEN L'AUMONE
Tél. : +33 (0)95 057 55 77 - Siret 508 296 027 00016 Code NAF 9499Z
Plan du site | Nous écrire | Informations légales | Espace privé | © Copyright 2007 2017 Afdet