États-Unis - Croire à la présence de nicotine suffit-il à satisfaire la dépendance ? (03/10/2016)


Accueil du site www.tabacologue.fr > Dépendances > Dépendances tabagiques > États-Unis - Croire à la présence de nicotine suffit-il à satisfaire la (...)

Ce site est destiné aux professionnels de santé. Dernier ajout le 3 octobre 2016.


- Croire à la présence de nicotine suffit-il à satisfaire la dépendance ?

Fumer une cigarette contenant de la nicotine, mais croire qu’elle n’en contient pas, ne suffit pas à satisfaire la dépendance liée à la nicotine. C’est le constat surprenant de chercheurs de l’Université du Texas à Dallas (États-Unis), dans une étude publiée dans la revue Frontiers in Psychiatry.
Pour combler leurs envies de nicotine, les fumeurs doivent croire que leurs cigarettes contiennent de la nicotine. « Les croyances peuvent avoir une influence physique tout aussi puissante sur le cerveau que des principes neuroactifs », commentent dans un communiqué les auteurs de l’étude. Un véritable effet placebo...

Les convictions sur les effets de la nicotine influencent aussi les envies de fumer et l’addiction au tabac. – voir : http://blog.santelog.com/2016/09/14/addiction-au-tabac-leffet-nicotine-aussi-une-question-de-conviction-frontiers-in-psychiatry/#sthash.Q0d8VaS5.dpuf
Dans cette étude, l’équipe américaine a demandé à 24 participants, fumeurs réguliers âgés de 30 à 50 ans, de ne pas consommer de tabac à partir de minuit la veille de l’expérience. Le jour J, les volontaires ont réalisé quatre tests, durant lesquels ils effectuaient une tâche de prise de décision et se voyaient fumer consécutivement une cigarette placebo, présentée d’abord comme une vraie cigarette avec de la nicotine, puis présentée sans nicotine, une vraie cigarette avec de la nicotine mais présentée comme avec de la nicotine, puis sans. Pendant toute la durée de l’expérience, les scientifiques ont soumis les volontaires à l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf) afin d’enregistrer l’activité d’une zone particulière du cerveau, le cortex insulaire. Ce dernier est impliqué dans la perception du corps, la conscience de soi, l’envie de substances et la toxicomanie. L’envie de fumer des participants a été évaluée avant et après la tâche. Résultat : le cortex insulaire est activé seulement lorsque les participants fument une vraie cigarette et croient qu’elle contient de la nicotine

Lise Loumé www.sciencesetavenir.fr 03/10/2016

http://www.sciencesetavenir.fr/sante/tabac-croire-a-la-presence-de-nicotine-suffit-il-a-satisfaire-la-dependance_105269

Note de la rédaction : une population de 24 participants ne semble pas suffisante pour une conclusion scientifique. Qui a payé cette étude ?


Retour à « Dépendances tabagiques »

Association francophone des diplômés et étudiants en tabacologie (Afdet) - 15 rue de la Chapelle - F-95310 ST OUEN L'AUMONE
Tél. : +33 (0)95 057 55 77 - Siret 508 296 027 00016 Code NAF 9499Z
Plan du site | Nous écrire | Informations légales | Espace privé | © Copyright 2007 2017 Afdet