Chine - Pourquoi certains ont tant de difficultés à arrêter le tabagisme ?(02/12/2015)


Accueil du site www.tabacologue.fr > Vie quotidienne et tabac > Tourisme tabagique > Chine - Pourquoi certains ont tant de difficultés à arrêter le tabagisme  (...)

Ce site est destiné aux professionnels de santé. Dernier ajout le 2 décembre 2015.


- Pourquoi certains ont tant de difficultés à arrêter le tabagisme ?

Une variation génétique à l’origine de la difficulté de dire adieu au tabac ?
Dans la plupart des cas, se désintoxiquer du tabac est une épreuve. Les fumeurs qui y parviennent s’y prennent souvent à plusieurs fois. D’autres pourtant semblent rencontrer moins de difficultés. Une différence parfois mise sur le compte de la motivation, la sacro-sainte volonté. Des chercheurs viennent pourtant de mettre en lumière un autre mécanisme qui pourrait être impliqué dans ces différences. Et à en croire leur travaux publiés dans la revue Translational Psychiatry (groupe Nature) le 1er décembre 2015, celui-ci serait génétique.
Plus précisément, c’est la variation d’un gène impliqué dans le circuit cérébral de la récompense qui pourrait expliquer, au moins en partie, cette inégalité de fait face à l’addiction au tabac. Ce facteur est mis en évidence par des chercheurs de l’Université Zhejiang (Hangzhou, Chine) et de l’Université de Virginie (Charlottesville, États-Unis) qui ont réalisé une méta-analyse synthétisant les résultats de 23 études menées précédemment et incluant au total plus de 11 000 individus. Chacun d’entre eux avait accepté un prélèvement de leur ADN accompagnant la description de leur profil de fumeur ou d’ancien fumeur.

Une variation génétique qui influence le circuit de la récompense
Cette variation génétique survient sur le gène ANKK1, situé juste à côté du gène DRD2 dont on sait qu’il code pour le récepteur dopaminergique D2, et joue donc un rôle très important dans les comportements addictifs. Les neurones dopaminergiques ayant pour rôle de réguler le circuit de la récompense.
Le circuit de la récompense occupe un rôle central dans la mise en place et le maintien d’une addiction. Trois systèmes de neurones (dopaminergiques, sérotoninergiques et noradrénergiques) interviennent pour réguler le circuit : le dysfonctionnement de l’un d’entre eux peut générer l’addiction.
L’analyse des études a permis de déterminer trois types de variations. L’une d’elles correspondant à des personnes qui rapportaient avoir cessé de fumer plus facilement que d’autres. Les auteurs précisent toutefois que l’évaluation du niveau de difficulté à se désintoxiquer était difficile à définir. Pour eux, leurs travaux devraient permettre de mettre au point des traitements de sevrage adapté au profil génétique des fumeurs.
En attendant, voilà peut-être une bonne raison supplémentaire pour se montrer patient avec les futurs ex-fumeurs et leur mauvaise humeur notoire

©Gene J. Puskar/AP/SIPA 02/12/2015
http://www.sciencesetavenir.fr/sante/tabac-pourquoi-certains-ont-tant-de-difficultes-a-arreter_29658


Retour à « Tourisme tabagique »

Association francophone des diplômés et étudiants en tabacologie (Afdet) - 15 rue de la Chapelle - F-95310 ST OUEN L'AUMONE
Tél. : +33 (0)95 057 55 77 - Siret 508 296 027 00016 Code NAF 9499Z
Plan du site | Nous écrire | Informations légales | Espace privé | © Copyright 2007 2017 Afdet