Soirée de gala du GEST 2017


Ce site est destiné aux professionnels de santé. Dernier ajout le 23 janvier 2017.

Soirée du GEST 2017
SKETCH* « La vie commence à la retraite » par le Dr Michel Underner [« Mike » de Poitiers] *Inspiré d’un sketch de Gilles Détroit

Bonsoir, Bonsoir,
Depuis que j’suis à la retraite, ma femme, elle m’dit parfois des trucs bizarres !
L’aut’ jour, j’étais devant la télé ; j’regardais l’foot ; elle m’dit :
« Tu comprends, à la maison, depuis qu’t’es à la retraite, tu fais rien ; Tu veux même pas participer aux tâches ménagères ! » …… Mais c’est quoi, ce truc-là ?
Moi, j’trouve que l’important, comme dit souvent Etienne, c’est qu’on s’entende bien
Un soir, j’étais à table, on allait finir de dîner ; elle m’fait « Dessert » ; j’lui dis « Ben j’l’attends ! »….. « Mais dépêche ! » ; « T’as pas aut’chose comme dessert ? »
Après, elle m’dit : « Mais t’en as pas marre d’avoir les pieds sous la table ? » ……« Mais tu veux qu’les mette où ? » ; j’vais quand même pas dîner les jambes en l’air ; comme dit mon copain Gérard : « Chaque chose en son temps », c’est un copain qu’habite dans l’Est ; il est très organisé !
Depuis une semaine, elle m’a trouvé un nouveau truc : elle me met des points ! ; Y paraît qu’c’est la « méthode » du Docteur Guichenez – J’vous explique : quand j’fais un truc bien, j’ai des points et plus j’fais des trucs bien, plus j’ai de points……Et en fin d’année, j’ai un cadeau ! - Et oui ! (air content)
Alors, elle m’a fait une liste des trucs et des points ; c’est un tableau avec 2 colonnes : la colonne des trucs et la colonne des points !
Mais où que j’l’ai mise cette liste ? ; Ah, la voilà (sortir la liste)
-  Par exemple, j’ai : « Faire la vaisselle », c’est 10 points
-  « Faire la vaisselle sans rien casser » = 50
-  « Chaussette au sale » = 30 points ; « Les 2 en même temps » = 300 points
-  Alors, j’ai aussi des gros trucs qui valent cher, mais qu’arrivent pas souvent : par exemple : « Monter une étagère », c’est 1000 points ; « Monter une étagère sans s’engueuler » = 5000
-  J’ai aussi des p’tits trucs qui valent rien ; par exemple : « Descendre la poubelle » ; c’est 5 points - c’est pas beaucoup ; c’est pour ça, j’le fais jamais !
-  Toutes les semaines, elle m’trouve des nouveaux trucs, toutes les semaines !
-  Elle m’a trouvé un nouveau truc hier….
-  Faut que j’me concentre - Faut que j’réfléchisse, c’est très difficile !
-  Ah oui ; ça y est, ça me revient :
-  « Faire le lit », c’est 100 points
-  « Faire la lit et mettre le couvre-lit » = 300 points
-  « Mettre le couvre-lit, SANS faire le lit » = MOINS 500 !
-  Alors là, je m’suis dit, moi aussi, j’vais lui appliquer la « méthode Guichenez » !
-  Parce que, moi aussi, j’aimerais bien qu’elle fasse des trucs qui m’plaisent à moi
-  Alors, j’ai trouvé 2 trucs importants ; mais j’commence juste ma liste ! :
-  « Sourire au réveil » : 500 points
-  « Pas de migraine le samedi soir » : 10 000 ; c’est bien, ça, Jean-François !
-  L’aut’jour elle m’avait laissé un papier sur la table de la cuisine ; y’avait écrit : « Va au Carrefour… et surtout tu prends un caddy ; comme ça, t’auras pas besoin d’retourner à la bagnole à chaque fois »
-  (Au supermarché ; il cherche les caddys)
-  Ah y sont là les caddys ; j’les avais même pas vus !
-  Alors allons-y, les caddys ! (il tire les caddys sans succès)
-  Mais qu’est-ce qui se passe ? ; j’vais quand même pas prendre 15 caddys pour faire 3 courses !
-  (Il cherche autour de lui) Ah, Mademoiselle, vous travaillez ici ?
-  Oui, « Vous avez la clé du cadenas ? »
-  Ah, c’est un euro le caddy ; « 1 euro le caddy, c’est pas cher ; j’vais en acheter un ! »
-  Et voilà, il est à moi, le caddy !
-  (regard embêté) : C’est bien beau ça, mais comment, j’vais faire pour le rentrer dans la bagnole tout à l’heure, le caddy ? ; J’ai mal à la tête !
-  (Il part et entre dans le magasin) Mais c’est qu’des allées parallèles ici ; j’me demande bien pourquoi y ont appelé ça « Carrefour » !
-  Bon, voyons cette liste (il sort sa liste et la regarde)
-  Bon, j’finirai par le vin ; ça m’fera un but !
-  « 1 kilo de sucre glace » ; « Sucre glace », ça doit être aux surgelés
-  « 4 yaourts entiers »…J’vais quand même pas acheter de moitiés de yaourts !
-  (ll réfléchit) ; j’vais prendre 2 P’tits suisses !
-  « 12 œufs coque » ; chez moi, c’est les poules qui pondent !
-  « Œufs de cabillaud » ! (énervé) ; Et voilà, elle m’a pas mis combien !
-  Bon, j’vais en prendre 12 aussi – Allez, hop, dans l’caddy !
-  « 1 pain complet » ; j’vais quand même pas acheter qu’la croûte !
-  « 1 pain de mie » ; alors là, elle m’cherche !
-  « Un cat-quarts pour 3 » ; J’ai mal à la tête !
-  En plus, sa liste, c’est illisib, illisib !
-  « 1 paire de gants de vaisselle ….à ta taille » (ahuri !)
-  « J’vais dire qu’y en avait pas ! »
-  (le portable sonne ; il sort le portable) Allo, Oui - Oui, Ma chérie, c’est moi
-  T’as oublié la salade !
-  Ça tombe bien, j’suis justement dans le coin « Fruits et légumes » et comme dit toujours Daniel Thomas à la télé, pour le cœur, il faut manger des fruits et des légumes tous les jours !
-  Bouge pas, je cherche….. « salade, salade, salade ? »
-  ….Ca y est, j’y suis - j’y suis
-  Laitue ? - Mais puisque j’te dis qu’j’y suis !
-  (regarder la salle) : Explique à Brigitte, j’vois qu’elle suit pas !
-  Ah, une salade « laitue » !
-  Et ben, malheureusement, y’en a plus !
-  Hein ; que j’demande à une vendeuse ! - Une frisée !
-  Pourquoi ? ; les frisées s’y connaissent en laitue ?
-  T’as aussi oublié le poisson ! - Mais tu m’fais une liste et tu l’mets pas !
-  Attend ; t’énerve pas, t’énerve pas ; je vais y aller….
-  Mais comment j’vais trouver ce rayon moi ? – A l’odeur ! – Bon, j’y vais « au pif » !
-  Poissonnerie ; voilà, ça y est ; j’y suis !
-  Comment sont les sols ? (regarder par terre)
-  Carrelés - c’est normal, avant d’le vendre ; faut bien l’attraper, l’poisson et les « carrelets » c’est toujours utile, hein David ! - Explique à Ivan, y suit pas non plus !
-  Ah, tu veux dire les « poissons plats » !
-  Comment elles sont ? - Et ben, malheureusement, …..elles sont mortes !
-  Si elles sont bonnes ? - Mais j’sais pas, moi !
-  Attend, y’a un p’tit panneau : (il se penche et lit) « Elles viennent du Portugal »
-  C’est bon signe puisqu’en général, comme dit mon copain Jean, « Les bonnes viennent du Portugal » - Jean, explique à Anne-Laurence, elle a pas compris ; c’est normal, elle fait tout elle-même ; d’ailleurs chez elle, c’est propre et net « C’est Du Très Net » ; c’est pour ça qu’entre nous, on l’appelle Madame « CDT Net » !
-  Quoi ! ; tu préfères de la charcuterie ! ; Mais tu changes d’avis tout l’temps ; « J’ai mal à la tête ! »
-  Pardon Madame, c’est où, la charcuterie ?
-  Ah, c’est par là ; merci beaucoup
-  « Charcuterie » - J’y suis !
-  Bonjour Monsieur ;vous êtres charcutier ?
-  Oui, excusez-moi, c’est ma femme au téléphone. « Qu’est-ce que tu veux ? »
-  Ah non, j’peux pas lui demander ça !
-  T’énerve pas ; crie pas « Mon cœur, ma tendresse, mon amour » ; j’lui demande…
-  Excusez-moi, Monsieur : « Comment est vo’t boudin ? »
-  Le boudin de Monsieur est « Maison » !
-  Ah ben, des rognons, y doit en avoir aussi…
-  Mais, j’sais pas s’y sont fermes ! (gêné ; il rigole en regardant le charcutier)
-  Tu sais, le monsieur, il est plus tout jeune, hein ! - Tu vois mon copain Gérard ? ; et ben Gérard, à côté d’lui, il a l’air d’un premier communiant !
-  Tu veux un poulet fermier
-  Ah, il en a un très, très beau
-  Y vient de Bresse ; mais non, pas de Brest ; Brest, c’est Jean-Dominique !
-  Le poulet, lui, y vient de Bresse
-  Est-ce qu’il a de belles cuisses ; qui ça ?, Jean-Dominique ? ; Ah tu parles du poulet !
-  Bien sûr qu’il a de belles cuisses, le poulet ; Y vient de Bresse ; ça fait une trotte à pied !
-  Tu veux un poulet Loué ! - Mais on va le rendre comment ?
-  Tu veux d’la chair à saucisse ? - Pour faire quoi ? - Une farce ? ; une farce à qui ?
-  A Jean-Dominique ? – Ah, au poulet ? ; tu sais, dans l’état où il est, le poulet, ta farce, il en rien à fout’ !
-  Oui, merci Monsieur, je prends tout !
-  Bon écoute ma chérie, faut que j’raccroche, j’ai plus de batterie ; je t’embrasse ; et moi, je suis à plat !
-  J’vais commencer par la fin, ça va aller beaucoup plus vite….
-  Alors, il est où le pinard là-dedans ?
-  (Petite pause très courte)
-  Faut qu’vous dise quelque chose : demain, c’est un jour très important pour moi : c’est l’anniversaire de ma femme…Et j’ai décidé de faire un GEST – Oui, un GEST ; J’vois que là, tout le monde suit bien ; ça fait plaisir !
-  Je vais faire la cuisine ; et oui ! - Ca va lui faire une surprise, à ma femme !
-  D’abord, faut qu’j’vous explique : l’aut jour, elle m’fait : « Tu sais, ce qui serait bien, mon chéri, pour les vacances, ce serait que tu ailles dans un endroit que tu connais pas »
-  J’lui fais « Où ça ? » ; Elle m’dit : la cuisine !
-  Donc là, j’lui ai piqué son livre de cuisine - Elle a un gros livre de cuisine : « Les bonnes recettes de Tante Gaby » ; Y’a plein de trucs à faire et en plus, ça à l’air simple à faire !
Voyons, voyons « CUISINE BRETONNE »
Tiens, ça m’plait bien ça : « SAUMON EN PAPILLOTTE à LA PECHEUR D’ISLANDE » par Jean-Dominique ; restaurant « L’amiral » à Brest ; 3 patchs au « Guide Berlin » ; c’est bien ça !
- Heum ! ; Allez tous ensemble : « Heum ! » - Ca m’encourage !
Voyons, qu’est-ce qui disent ? : Il faut prendre un beau saumon sauvage….
….Commencer par lever les filets ; bon, c’est son anniversaire, mais si faut louer un chalutier, j’serai jamais rentré pour demain !
J’VAIS FAIRE AUTCHOSE !!!
« CUISINE AUVERGNATE » ; Heum, ça m’a l’air bon ça !
Restaurant « La montagne » à Clermont-Ferrand. Le chef étoilé, Jean Perriot vous propose son fameux « COLIN à LA VICHY »…… 4 pneus au Michelin ; ça, ça doit « rouler » tout seul !
Prendre un beau colin, une belle seiche et une livre de moules
Porter une casserole d’eau à ébullition puis jeter les moules et mouiller la seiche (doute ?) - Mais j’la sèche quand la moule, alors ?
Plonger le colin 5 minutes dans l’eau bouillante ; puis sortez-le pour qu’il respire
(Regarder le public) - Il est très résistant, hein ! - Même sous Vichy, hein…..
Replongez-le une fois… et ressortez-le pour qu’il s’exprime - (Regarder la salle) Là, y va gueuler, c’est sûr !
Faire chauffer une poêle pour le faire revenir ! - (Faire « non ») Y reviendra pas, y vient de prendre le bouillon
J’VAIS FAIRE AUTCHOSE !!!
« Les bonnes idées de tante Gaby » ; ça, ça me plait bien
« GRENOUILLE » …Heum - Ça, c’est original
Comment on fait ça ? - Ah, j’y suis : voilà : « Commencer par bien dégager les cuisses » (écarter les jambes) - C’est bien, ça, pour un anniversaire, hein, Bertrand ! Choisissez des grenouilles à la robe bien verte…..Si on dégage les cuisses, la couleur de la robe, on s’en fout !
Dégager les cuisses et retirer les deux glandes - Non mais, c’est pas un livre de cuisine, c’est l’ « Que-sais-je » de Michel Delcroix ce truc-là !
J’VAIS FAIRE AUTCHOSE !!!
« CREVETTES à L’ANTILLAISECREVETTES FOURREES à LA BANANE » Heum….
Compter une banane par crevette - Ça m’parait énorme !
J’VAIS FAIRE AUTCHOSE !!!
« MORUE…. MORUE à LA PORTUGAISE » - Ah tiens, comment on fait ça ?
La morue se fait sauter avec un doigt de porto ! - Mais qu’est-ce que c’est que ce livre ? - Où est-ce qu’elle a trouvé ça, ma femme ? – Ah, c’est vendu sur Internet ; site « Rue du quai.com » - Jean, explique la contrepèterie à Gérard.
J’VAIS FAIRE AUTCHOSE !
« CUISINE à LA VAPEUR » ; Ah ça, c’est très tendance, hein, Bertrand ?
« RAIE à LA GREQUE » par les chefs Canstantinos Farsalinos et Jacques Le Houezec
3 restaurants : les restaurants « La Vape » : Athènes, Rennes et Nottingham
On n’y pense pas assez souvent à la raie à la grecque !
Voyons, Voyons : commencer par bien laver la raie - C’est un minimum, quand même !
Les petites raies passent directement à la casserole !
Les grosses raies doivent d’abord se faire tremper !
Ah, ça suffit - Mais qu’est-ce que c’est qu’ce livre ? - Qui c’est cette Tante Gaby ?
J’VAIS FAIRE AUTCHOSE !
« POULET à LA CORSE »
Par Marie Dominique et Bertrand - Restaurant « Chez Marie-Do » à Propriano
3 pétards au guide Aubin ; ça doit bien exploser en bouche, ça !
Commencer par poser le poulet sur le gril - Puis, allumez la paillotte…
Oh, ça m’a l’ai trop « corsé », c’t’affaire là ! - Explique à Gilles ; il est pas d’la région !
Moi, j’voudrais un truc pas trop difficile à faire hein, parce que j’débute !
Et puis, j’voudrais un truc avec un titre romantique…
Ah, « romantique » ; j’ai trouvé ! « LANGUE ET POIREAUX à LA ROMEO ET JULIETTE »
Ah, ça rappelle des souvenirs, hein Philippe ; Ah j’vois que Christian opine du chef, lui aussi.
Alors, voyons ça : prévoir un poireau bien ferme …et une langue bien fraiche
Remuer doucement la langue …ce qui devrait faire lever le poireau.
En fait, c’qui m’faudrait pour devenir « Maître queue », c’est des cours particuliers avec Tante Gaby… !

Merci beaucoup
Bonsoir


Retour à « Humour tabagique »

Association francophone des diplômés et étudiants en tabacologie (Afdet) - 15 rue de la Chapelle - F-95310 ST OUEN L'AUMONE
Tél. : +33 (0)95 057 55 77 - Siret 508 296 027 00016 Code NAF 9499Z
Plan du site | Nous écrire | Informations légales | Espace privé | © Copyright 2007 2017 Afdet