Soirée de gala du GEST 2015


Ce site est destiné aux professionnels de santé. Dernier ajout le 12 février 2016.


Voici le sketch interprété par Michel Underner lors du dîner de gala du GEST 2015.


Michel Underner (imitant VGE) « L’ANUCE de VGE » (Musique : La Lambada).
...
Vous venez d’écouter un extrait de l’hymne officiel de l’Académie Nationale des Utilisateurs de Cigares Electroniques, c’est à dire l’ANUCE.
Alors qu’est-ce que l’ANUCE ?
Eh bien j’vais vous l’dire  :
- d’abord, parce que j’aime bien dire les choses,
- et puis, ensuite, parce que, Moi, je suis un peu comme Gabrielle Errard-Dubois, j’aime bien qu’on aille au fond des choses.
Alors l’ANUCE c’est en quelque sorte un lieu d’échanges ; un lieu où l’on émet des idées ; tout ça dans un climat de paix, loin des luttes intestines des partis.
Alors comment ça s’est passé au début ; et bien j’vais vous le dire : ça a été long et dur, encore pire qu’un discours de Balladur.
Notre dossier a dû passer devant 2 commissions : la petite et la grosse.
Pour la petite, pas de problème, c’est passé « les doigts dans le nez », si je puis dire…
Mais pour la grosse, ça a été une autre histoire ; comme a dit Philippe Guichenez, la création de l’ANUCE restera gravée dans les annales.
Finalement, après beaucoup d’effort, nous avons pu établir les fondements de l’ANUCE en 2014.
Nous avons d’abord élu un Président, en l’occurrence MOI, parce je suis un peu comme Claude Guillaumin : j’adore être Président.
Comme Président d’honneur, nous avons choisi le fils caché de René Monory, que nous appelons familièrement entre nous « Monory-fils »…, avouez que c’était l’Homme de la situation…
Comme trésorier, nous avons élu, à l’unanimité, Gérard Mathern, qui, avec beaucoup de doigté, je dois le dire, a bien poussé le dossier ; dorénavant, l’ANUCE est exonéré d’impôt. Grâce à lui, nos bilans financiers sont comme les chemisiers de Murielle Mainguy : d’une transparence totale ; et croyez-moi, grâce à Gérard, c’est pas demain que l’ANUCE sera mis en examen.
Ensuite, nous avons dû choisir le siège de l’ANUCE ; et là encore, ça n’a pas été simple. Gabrielle pensait à Montcuq ; Anne Borgne proposait Trouville ; c’est une adepte du trou normand et puisque nous parlons de trous, Gilles Demignieux pensait à la Suisse, et plus précisément à Bâle (j’vous laisse un peu de temps…)
Quant à Jean-François Loubrieu, comme d’habitude, il était très attiré par La Grande Motte… Mais là, on a tous dit « non » ; La Grande Motte, c’est le terrain de chasse de Michel Delcroix . On veut bien être voisin, mais quand même, y’a des limites à respecter !
Finalement nous avons opté pour Saint-Amant-sur-Fion, un charmant petit village calme et tranquille ; on peut y circuler facilement ; le transit y est fluide, sans jamais de bouchons…ce qui est assez rare en Champagne.
Alors si vous voulez nous rendre une petite visite ; ça nous fera toujours plaisir ; nous sommes situés rue du quai (j’vous laisse un peu de temps aussi…) ; c’est facile à trouver, c’est la rue en cul-de sac, quand vous quittez la place du Trône.
Alors, je dois vous l’dire, au début l’ANUCE n’a pas fait l’unanimité.
Certains ont tout de suite pris position contre l’ANUCE !
Notre adversaire le plus virulent a été l’Archevêque de Metz : Monseigneur Gérard Peiffer, qui a écrit dans « le Pèlerin messin » (messin en un seul mot, je le précise) ; il a donc écrit « 2014 : (deux points) Annus horribilis »
Sœur Béatrice Le Maitre, s’exprimant sur « Anal Plus »… a dit, je la cite : « l’ANUCE, c’est beaucoup de vent pour rien et peu de matières à réflexion »
Joëlle Brachat et Étienne André dans « Paris Patch » ont écrit : « L’ANUCE, c’est comme la théorie du trou noir, encore un truc à la gomme ». J’vous raconte pas le choc des photos !
L’amiral Jean-Dominique Dewitte, dans « L’express …..L’express de Lorient », je précise, n’hésita pas à écrire : « Rien de concret ne sortira jamais de l’ANUCE, tous ses membres étant constipés ! »
Bertrand Dautzenberg, quant à lui, a été plus nuancé sur M6 (la chaine de télévision, pas le roi du Maroc, je le précise) Bertrand Dautzenberg a donc été plus nuancé, en disant que « L’ANUCE devait être une porte de sortie du tabagisme mais pas une porte d’entrée pour les chercheurs de nouvelles sensations »
On raconte même qu’en Bretagne, la Reine Catherine II, la Grande Catherine se serait écriée « Oh my God », en découvrant la naissance de l’ANUCE.
Il faut dire qu’au début, l’ANUCE était plutôt réservé aux initiés ; pour y entrer, il fallait être introduit par deux membres actifs. Une espèce de rituel de passage en quelque sorte…
Par la suite, nous avons constaté avec un enthousiasme non dissimulé que beaucoup se tournaient vers l’ANUCE ; peut-être pour élargir le cercle de leurs amis.
Mais il faut dire que notre jumelage avec l’association « Hémorroïdes sans frontières », nous a redonné espoir ; son Président, le Docteur Jean Perriot était convaincu (convaincu en un seul mot aussi, je le précise), Jean Perriot était convaincu dès le départ, qu’avec tous les trous du cul qu’il y a dans le monde, l’ANUCE aurait beaucoup de travail.
Effectivement, au fil du temps, l’ANUCE s’est progressivement ouvert, sous l’influence de membres éclairés ; notamment : Henri-Jean Aubin et Michel Reynaud, deux anciens élèves de l’ÉNA (l’École des Nouvelles Addictions) qui ont publié un ouvrage culte : « L’ANUCE pour les nuls ».
Je voudrais citer aussi Michel Delcroix, rédacteur en Chef du magazine « Point de vulve images du monde », qui nous a beaucoup aidés. Grâce à lui, l’ANUCE est maintenant sur Fesse-book !
La baronne Murielle Mainguy de Bourg-la-Reine, dans son discours de jumelage avec la ville de Choisy-le-Roi, a rendu un hommage vibrant à l’ANUCE en déclarant : « Dorénavant, le démon du cigare électronique m’habite ».
N’oublions pas le célèbre philosophe Ivan Berlin qui a publié un essai intitulé « Si l’ANUCE ne s’ouvre pas, il va droit dans le MUR » une phrase historique, là encore…
Enfin, il y a même le grand spécialiste des sciences occultes : Christian Chevalier, qui n’a pas hésité à faire la quête dans les hôtels, interpellant les clients en leur disant : « Allez M’sieurs Dames, faites un p’tit GEST pour l’ANUCE et allez en paix… » et effectivement, à notre grande satisfaction, beaucoup n’ont pas hésité à sortir leur bourse !
Dorénavant, à l’ANUCE, nous travaillons en toute sérénité en nous penchant sur des sujets importants de société ; j’vous donne 3 exemples :
- peut-on autoriser le vapotage avant le mariage ?
- peut-on vapoter avant la prière du soir ?
- ou encore : faut-il faire voter une loi sur « le vapotage pour tous » ?
Vous voyez que nous avons là matière à réflexion.
Mais ceci ne doit pas nous faire oublier les dangers qui viennent de l’extérieur et nous devons rester vigilants…
Tenez par exemple, pas plus tard qu’hier, nous avons failli, en toute bonne foi, admettre parmi nous quelqu’un qui était très pressé d’être introduit à l’ANUCE ; Il se présentait sous le nom de Claude Guillaumin…En réalité, et après examen approfondi, il s’agissait du fameux « Clo-Clo de Saumur » qui voulait nous acheter pas moins de 200 cigares électroniques pour ses célèbres clients du Carlton de Saumur. Après cet incident, nous avons dû prendre les mesures qui s’imposaient et il y a eu une grande purge à l’ANUCE !
Dans un autre domaine, l’autre jour, nous avons eu la surprise de voir le célèbre le chanteur Demis Roussos venir frapper à la porte de l’ANUCE ; pour un Grec, ça pouvait sembler normal ; en fait, c’était Jacques Le Houezec qui avait ôté ses lunettes et enfilé une grande robe pour nous faire une farce !
Alors pour conclure ma petite causerie, je tiens à vous citer notre devise…
Notre devise, nous la devons à notre Vénéré Maitre Gilbert, pour qui les langues mortes resteront toujours vivantes :
Voici notre devise : « Si vis pacem para bellum rectum tabatulesom » ; c’est-à-dire, j’vous la traduis : « Si tu veux la paix, prépare la guerre, sinon les cigarettiers te surprendront par tes arrières ».
Alors merci de votre attention et bonne dégustation de la suite de votre diner :
le traditionnel trou normand suivi d’une délicieuse soupe à l’ognon …
Bonchoir Madame,
Bonchoir Mademoiselle,
Bonchoir Monsieur.


Retour à « Humour tabacologique »

Association francophone des diplômés et étudiants en tabacologie (Afdet) - 15 rue de la Chapelle - F-95310 ST OUEN L'AUMONE
Tél. : +33 (0)95 057 55 77 - Siret 508 296 027 00016 Code NAF 9499Z
Plan du site | Nous écrire | Informations légales | Espace privé | © Copyright 2007 2017 Afdet