Soirée de gala du GEST 2016


Ce site est destiné aux professionnels de santé. Dernier ajout le 13 février 2016.


Voici l’animation lors de la soirée du GEST 2016 interprété par Michel Underner avec la complicité de quelques joyeux drilles.


Questions pour des champions
Dr Michel UNDERNER (Poitiers) imitant Julien LEPERS et jouant avec la salle

Bonsoir, bonsoir à tous…
Bonne année, très très bonne année 2016.
Questions pour des « Super Champions » … avec ce soir les élèves de l’ÉNA…L’École des Nouvelles Addictions ; et nous jouons ce soir avec des candidats exceptionnels puisque nous jouons avec les élèves de la « promotion Gilbert Lagrue ».
Nous jouons ce soir pour une grande association, une grande œuvre humanitaire, puisqu’il s’agit de l’association « Touche pas à mon Patch », association présidée par le Docteur Joëlle Brachat.

Pour les téléspectateurs
Vous qui êtes chez vous, amis fidèles de « Questions pour des champions », vous pouvez gagner un superbe cadeau ce soir :
Un séjour d’une semaine pour 2 personnes en demi-pension au Centre de TCC Philipe Guichenez à Béziers ; et, après votre séjour, j’en suis certain, vous serez
comme Philipe Guichenez : vous aimerez beaucoup Béziers.
Pour gagner, il vous suffit de répondre à cette question : « Le tableau peint vers quinze cent 70 et attribué à François CLOUET, a pour titre :
- réponse 1, La Dame au bain ou
- réponse 2, Henri-Jean Aubin
Pour jouer, appelez le 6969 ou par SMS tapez 1 ou 2 au 5 10 10.

Question « CHIMIE »
Nous cherchons… un élément chimique. TOP.
Métalloïde contenu dans la fumée de tabac, mon nom apparait dans le titre français d’un film américain réalisé en 1941 par Frank Capra avec Cary Grant ; film dans lequel Mortimer Brewster annonce à ses tantes son mariage prochain avec la fille du révérend Harper. Dans ce film, je suis associé au terme « Vieilles dentelles ».
Le prénom Arsène vient de la même racine grecque que moi.
Réponse Je suis…… L’ARSENIC

Quel est ce médecin français ? TOP.
Né en 1922 à Vitry-sur-Seine, dans le Val de Marne, mon prénom est celui d’interprètes de chansons célèbres comme « On va s’aimer » ou « Nathalie ».
Après avoir travaillé dans l’équipe du Pr Milliez à l’hôpital Broussais, je suis nommé chef du service de néphrologie à l’hôpital Henri Mondor de Créteil.
La phrase « L’arrêt du tabac n’est pas un long fleuve tranquille » et mon poème« La bronche brisée » m’ont rendu célèbre. Considéré comme l’un des pionniers
de la Tabacologie française.
Réponse je suis…. GILBERT LAGRUE

Nous cherchons… un fumeur de pipe. TOP.
Né presque un an avant Gilbert Lagrue, le 22 octobre 1921, je réside après la guerre chez ma tante, au 9 impasse Florimond, à Paris où je compose des chansons
en m’accompagnant d’un vieux banjo.
Poète, auteur, compositeur, interprète, je reçois le grand prix de poésie de l’Académie française en 1967. Si j’étais né plus tard, j’aurais pu parler dans mes chansons « des ex-fumeurs qui vapotent sur les bancs publics » ou encore de Jean Perriot dans « Chanson pour l’Auvergnat ».
Réponse Je suis…. GEORGES BRASSENS

Pour les téléspectateurs
Alors chers amis téléspectateurs, vous pouvez gagner ce soir un autre superbe cadeau :
le « Larousse médical des maladies liées au tabac » en 10 volumes, ouvrages rédigés
par le Professeur Bertrand Dautzenberg ... et oui !
Pour gagner, il vous suffit de répondre à cette question :
Avant de s’orienter vers la carrière de chanteur, Alain Barrière avait obtenu un diplôme :
- réponse 1, d’ingénieur des Arts et Métiers ou
- réponse 2, de garde-barrière
Pour jouer, appelez-le 6969 ou par SMS tapez 1 ou 2 au 5 10 10.

Donnez-moi le nom de cet explorateur français. TOP.
Né en 1516, je suis placé à l’âge de 10 ans dans un couvent des Cordeliers. Peu porté sur la religion, je préfère voyager et part comme aumônier avec l’expédition du vice-amiral Villegagnon afin d’établir une colonie française au Brésil.
Tombé malade, je rentre en France en ayant rapporté des graines de « l’herbe pétun » utilisée par les Indiens. Je cultive cette plante dans mon jardin d’Angoulême
et la baptise « Herbe angoumoisine », terme oublié et remplacé par celui de tabac.
Réponse Je suis……ANDRÉ THÉVET

Quel est le nom de ce personnage de théâtre ? TOP.
Personnage cher à Molière, j’apparais dans de nombreuses pièces du Maitre, jouant tantôt le rôle d’un Bourgeois de Paris, d’un bucheron ivrogne et facétieux ou d’un valet. Dans « Dom Juan », je suis son valet et dès la première scène de l’acte I, je déclame, tenant une tabatière, « Il n’est rien d’égal au tabac : c’est la passion des
honnêtes gens et qui vit sans tabac n’est pas digne de vivre
 ».
Mon nom viendrait d’un verbe italien qui signifie « amener à voir ce qu’on ignore ou ce qu’on veut ignorer, le verbe « sgannare ».
Réponse Je suis……SGANARELLE

Nous cherchons… un homme de l’Est. TOP.
Jacques Dutronc aurait pu chanter en me voyant : « Toute ma vie j’ai rêvé d’respirer du bon air, Toute ma vie j’ai rêvé d’avoir de bonnes manières… ».
A l’école, j’étais toujours premier de la classe et avais chaque année le prix de camaraderie. En me voyant, les ménagères de moins de 50 ans me réclament des photos dédicacées, me disant que je représente pour elles le « gendre idéal ».
Surnommé par mes collègues tabacologues « l’Archevêque de Metz ».
Réponse Je suis….GÉRARD PEIFFER

Question « OGRAPHIE »
Donnez-moi cette ville de la région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes. TOP.
Située dans le Périgord pourpre, au bord de la Dordogne, j’ai vu naitre, entre autres, Gaston Ouvrard en 1890 (« J’ai la rate qui s’dilate… ») et Pascal Obispo en 1965.
J’ai failli accueillir pour leur voyage de noces, Gabrielle et Jean-Noël Dubois, attirés par mon célèbre musée situé dans « La maison Peyrarède » : le musée du tabac
d’intérêt national où on peut admirer une magnifique collection de pipes…..ceci explique peut-être cela… Mon nom est associé à un héros d’Edmond Rostand
Un certain…. Cyrano … Cyrano de……
Réponse BERGERAC

Nous cherchons le nom d’un Président. TOP.
Surnommé par certains humoristes « Président de l’association Dentier sans frontière », le mien est d’ailleurs resté collé un jour en testant une nouvelle gomme à la nicotine à la demande d’Etienne André.
Pour soulager vos bourses, je vous attends à chaque congrès à l’entrée ou en haut des escaliers. Surnommé amicalement par Giscard « l’Afdette du GEST »
Réponse Je suis……CHRISTIAN CHEVALIER

Question « CHIMIE ».
Donnez-moi le nom de cet élément chimique. TOP.
De numéro atomique 28, je suis présent dans les minerais oxydés, exploités en carrières à ciel ouvert, notamment en Nouvelle Calédonie.
Entrant dans la composition de nombreux alliages, je suis également utilisé dans le langage populaire pour désigner quelque chose d’une extrême propreté par allusion
à mon brillant lorsque je suis poli.
Métal présent dans la fumée de tabac, mon symbole chimique est utilisé 2 fois par les politiques dans l’expression « Ni – Ni »
Réponse Je suis ….. Le NICKEL

Nous cherchons…. un homme d’État français.
Né le 13 février 1855 dans la région de Bruxelles, je m’engage dans la politique et deviens député d’Eure et Loire puis suis élu Président de la République le 17 janvier 1920. Je deviens alors dépressif, prenant conscience qu’un chef d’Etat sous la IIIe République a peu de pouvoirs.
Le 23 mai 1920, je me retrouve ensanglanté et en pyjama en pleine campagne, après une chute accidentelle d’un train. La garde barrière qui me découvrit déclara : « Je me suis tout de suite rendu compte que c’était quelqu’un d’important : il avait les pieds propres ».
Réponse Je suis….PAUL DESCHANEL

Pour les téléspectateurs
Alors vous qui êtes restés chez vous, (au chaud sous la couette), vous pouvez gagner
un 3e cadeau : Une boite de 96 gommes à la nicotine aux myrtilles d’Auvergne, cadeau offert par le Docteur Jean Perriot.
Pour gagner, il vous suffit de répondre à cette question :
En 1961, la chanson « Fais-moi du couscous, chéri » était interprétée par :
- réponse 1, Bob Marley ou
- réponse 2, Bob Azzam
Pour jouer, appelez-le 6969 ou par SMS tapez 1 ou 2 au 5 10 10.

Question « Botanique »
Quelle est le nom de cette plante ? TOP.
Appartenant à la famille des solanacées, je suis une plante potagère également appelée mélongène ou mélongine. Mon fruit, souvent de forme oblongue a fait fantasmer Gabrielle, Muriel, Anne, Béatrice et même la Reine Catherine.
J’entre dans la composition de nombreux plats traditionnels comme la moussaka ou la ratatouille. On m’utile aussi pour désigner ironiquement, en raison de la couleur de leur uniforme, les femmes agents de police qui déposaient des amendes sur les pare-brise des voitures en infraction, et qui deviendront les « pervenches » en 1976.
Réponse Je suis….L’AUBERGINE

Nous cherchons le nom d’un médecin français. TOP.
Signant mes courriels des 3 lettres de l’alphabet aéronautique : Delta, Écho, Alpha, mon nom est associé à 2 villes :
= celle qui a vu naitre Stendhal et Casimir Perrier d’une part,
= et celle où est né Jean Jaurès d’autre part.
Proche de mes amis pharmaciens, je suis toujours prêt, avec mon éternel sourire aux dents blanches, à « faire un GEST » pour eux.
Parfois surnommé « Docteur Patch », je suis célèbre en Isère, faisant partie du « Gratin dauphinois », même si je suis Castrais dans mon cœur.
Réponse Je suis….ÉTIENNE ANDRÉ

Quel est ce chimiste français ? TOP.
Né en 1762, à Saint-André-d’Hébertot dans le Calvados, je deviens Professeur de chimie au Collège de France et à l’Ecole de médecine de Paris.
J’ai donné mon nom à une rue du 5e arrondissement de Paris et on peut voir ma statue à la faculté de Pharmacie de Paris.
Après avoir découvert le chrome puis le béryllium, j’isole en 1809 un alcaloïde du tabac, que je nomme nicotine, en hommage à Jean Nicot.
Réponse Je suis……Louis-Nicolas….LOUIS-NICOLAS VAUQUELIN

Donnez-moi le nom de cette commune des Hauts de Seine. TOP.
La rivière « La Bièvre » ne fait que me longer mais sans jamais me pénétrer.
J’ai comme communes limitrophes Bagneux, Sceaux, Cachan, Antony et l’Haÿ-les-Roses. Je compte, parmi mes habitantes, une tabacologue célèbre : le docteur Muriel Mainguy, dont les chemisiers transparents ont suscité bien des émotions chez Patrick Dupont, Jean-François Loubrieu, Philippe Guichenez et bien d’autres.
Autrefois appelée « Bourg de l’Egalité » ou « Bourg – Egalité », mes habitants sont les réginaburgiens.
Réponse Je suis …. la commune de BOURG-LA-REINE

Nous cherchons… une femme médecin. TOP.
Mon mari, surnommé « Le grand bleu », m’a initié à la plongée sous-marine avec bouteille, sport pour lequel j’avais une prédisposition grâce à l’enseignement de Michel Delcroix sur la technique d’utilisation des CO testeurs.
Plastic Bertrand m’a dit un jour « Tu devrais pas m’laisser la nuit
- J’peux pas dormir, j’fais qu’des conneries ».
Quant à Johnny Hallyday, il m’a déclaré un jour : « Je veux partager autre chose que l’amour dans ton lit ». Au GEST, je demande souvent le micro pour dire à l’orateur :
« j’ai 6 questions à vous poser et 9 remarques à faire ».
Je réside et exerce maintenant à E(s)vres sur Indre, après avoir travaillé à Tours, mais jamais à Loches, contrairement à ce que prétendait malicieusement Philippe Bouvard.
Réponse Je suis……GABRIELLE DUBOIS (Errard-Dubois) (Lalande)

Quel est le nom de ce médecin célèbre ? TOP.
Dans une de ses chansons, Francis Cabrel aurait pu évoquer ma célèbre cabane, celle où l’on vient pour fumer un joint. Passionné de musique, mon nom est associé à des villes d’Ile-de-France comme Montgeron, Créteil ou Limeil-Brévannes.
D’abord élève de Gilbert Lagrue, je travaille maintenant avec un médecin célèbre dont le prénom n’est ni Paul, ni Jean, ni Fernand.
Auteur de nombreux articles scientifiques avec entre autres Ivan Berlin et Michel Reynaud…
Réponse Je suis……HENRI JEAN AUBIN

Nous cherchons… un médecin français.
Né en 1857 à Saint-Gervais-les-Trois-Clochers, dans le département de la Vienne, mes prénoms sont Georges, Albert, Edouard, Brutus.
Après mes études de médecine à Poitiers, je deviens interne puis chef de clinique de Charcot à Paris. En 1885, je décris une maladie dont André Malraux a souffert et dont la nicotine peut l’améliorer dans certains cas …maladie caractérisée par des tics moteurs et verbaux dont l’écholalie et la coprolalie (comme « Casse-toi, tu pues » ou
« Casse-toi, pauv’ con »)
Réponse Je suis…. Je suis ….. GILLES DE LA TOURETTE

Donnez-moi cette figure de rhétorique. TOP.
Utilisé par de nombreux auteurs classiques comme Corneille, Molière ou La Fontaine, je mets en relation dans une même expression 2 mots de sens opposé comme « défaite victorieuse ».
On me retrouve dans « Le Malade imaginaire » avec « Jeune vieillard », dans « Le Cid » avec « Cette obscure clarté qui tombe des étoiles »ou encore dans « Le Lièvre et la Tortue » avec « Elle se hâte avec lenteur », expression chère à nos sénateurs.
Les 3 premières lettres de mon nom sont aussi celles d’un gaz toxique de la fumée de tabac. Commençant par les lettres O, X et Y…
Réponse je suis ... l’OXYMORE ou OXYMORON

Quel est le nom de ce médecin célèbre ? TOP.
Grand admirateur d’Haroun Tazieff, j’aurais pu, comme Michel Delcroix, me tourner vers la gynécologie afin d’explorer les cratères encore en activité.
Je décide finalement de soigner dans mon dispensaire les lépreux, les syphilitiques, les tuberculeux, les fumeurs et les touristes revenant d’une croisière MST.
Si je prescris aux fumeurs des pastilles Vichy, je préfère l’aligot, les tripoux, la potée, le tout arrosé d’un grand cru de Volvic ou de Rozana. Également féru de musique, je crée le groupe de Rock auvergnat : « Les Hard Core Smokers ».
Réponse Je suis…JEAN PERRIOT

Nous cherchons le nom d’un médecin français.
Mon patronyme est celui du nom d’une rue de Bruxelles. Je suis l’auteur d’un ouvrage que le Président Clinton aurait pu utiliser pour sa défense puisqu’il y est mentionné sur sa couverture « Ceci n’est pas une pipe ». Quant à mon prénom, il évoque l’interprète de la chanson « Ça plane pour moi ».
Souvent accompagné de mon épouse mais toujours de mon ordinateur, je suis connu, entre autre, pour mon rapport pour la Ministre de la Santé sur la « vapoteuse ». Mon nom est associé au service de Pneumologie de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris.
Réponse Je suis….BERTRAND DAUTZENBERG

Nous cherchons… un homme de l’Ouest.
Lorsque j’étais médecin à Paris, j’ai posé beaucoup de drains ; c’est donc logiquement à Redon que j’aurais dû exercer mon art, mais mes maîtres m’ont
dit« Encore plus à l’Ouest » et je les ai écoutés…Comme Alain Barrière, « Je reste des heures à regarder la mer ». Le dimanche, je m’assoie dans la bruyère ou m’allonge sur la lande encore humide pour regarder les sous-marins nucléaires lanceurs d’engins quitter leur base de l’Ile Longue. En voyant ces gros cigares bardés d’électronique, je me dis « Comme Jacques Le Houezec serait heureux de voir ça ! ».
Mes collègues me surnomment « L’Amiral » et mes initiales sont celles d’un hebdomadaire paraissant le Dimanche. J’exerce dans une ville célèbre pour son tonnerre : la ville de Brest.
Réponse Je suis……Jean-Dominique DEWITTE

Pour les téléspectateurs
Amis de « Question pour des champions », on est généreux ce soir, c’est la nouvelle année. Vous pouvez gagner un 4e superbe cadeau :
Une série de magnifiques photos dédicacées de Béatrice Le Maitre ; série limitée intitulée « Béatrice en 200 positions ……..de yoga »…
« What did you expect ? », bande de petits galopins !
Pour gagner, il vous suffit de répondre à cette question :
Dans la célèbre chanson de Renaud : « Laisse béton », quel vêtement veut lui voler
« Le type qui est entré dans le bar » ? :
- réponse 1, ses bottes ou
- réponse 2, sa redingote
Pour jouer, appelez-le 6969 ou par SMS tapez 1 ou 2 au 5 10 10.


GEST = groupe d’étude sur le sevrage tabagique


Retour à « Humour tabacologique »

Association francophone des diplômés et étudiants en tabacologie (Afdet) - 15 rue de la Chapelle - F-95310 ST OUEN L'AUMONE
Tél. : +33 (0)95 057 55 77 - Siret 508 296 027 00016 Code NAF 9499Z
Plan du site | Nous écrire | Informations légales | Espace privé | © Copyright 2007 2018 Afdet