France - Île de la Réunion - Les petits commerçants veulent continuer à vendre des cigarettes (02/12/2008)


Accueil du site www.tabacologue.fr > Tabacologie Europe > Tabacologie France > France - Législation tabac > France - Île de la Réunion - Les petits commerçants veulent continuer à vendre (...)

Ce site est destiné aux professionnels de santé. Dernier ajout le 21 décembre 2008.


- Les petits commerçants veulent continuer à vendre des cigarettes

Le souhait du syndicat réunionnais des tabacs-presse de faire une licence pour la vente du tabac est loin de plaire au Syndicat réunionnais des commerces alimentaires de proximité. Le Syrcap craint la disparition des petites boutiques. Une réunion sur leur avenir aura d’ailleurs lieu lundi prochain à la chambre de commerce.
C’est par la presse que le syndicat réunionnais des commerces alimentaires de proximité (Syrcap) a appris la création du syndicat réunionnais des tabacs presse. S’il salue la naissance de ce nouvel outil, son président Jean Cadivel, comprend moins la volonté du SRTP de réduire le nombre de points de vente de cigarettes. “Les petits devraient s’entraider”, fait-il remarquer, rappelant que les ventes d’alcool, de cigarettes et de cartes téléphoniques représentent jusqu’à 50 % de leur chiffre d’affaires.

Trouver des solutions pour l’avenir
Le syndicat se déclare prêt à accompagner les instances administratives et à établir un partenariat pour des actions de prévention sur les méfaits de la cigarette. “Mais si nous enlevons ces produits, ce sont des suppressions de postes qu’il faut faire”. Le Syrcap rappelle “le rôle social important” joué par les commerces de proximité. “Les érémistes vont dans les grandes surfaces le 6 du mois mais après, ils font fonctionner les carnets-clients. On n’est pas la mairie mais on joue le rôle de banquier social”, fait remarquer la secrétaire du syndicat réunionnais des commerces alimentaires de proximité. Les petits commerçants veulent d’ailleurs rencontrer les élus pour les sensibiliser sur l’importance de leur outil de travail. La menace qui pèse sur la vente d’alcool et de cigarettes n’est pas le seul problème.” La situation est de plus en plus difficile. Les produits sont de plus en plus chers. Les grossistes vendent au même prix et parfois plus cher que la grande distribution. Nos fournisseurs sont nos concurrents. Nos clients ne sont pas contents car ils pensent que nous faisons de gros bénéfices. Les nouvelles lois favorisent-elles uniquement les gros ? Va-t-on vers la disparition de nos petites boutiques ’”, s’interroge le syndicat qui appelle les commerçants à venir nombreux à la réunion de la Chambre de commerce lundi 8 décembre à partir de 9 heures. Il s’agira de trouver des solutions pour l’avenir… “Le premier à souffrir, c’est le petit commerce”. Cette réunion accueillera Claude Boisseau, président de la Fédération Nationale de l’Épicerie qui arrive dans le département ce week-end

Juliane Ponin - Ballom, Newspaper, clicanoo.com, 21/12/2008


Retour à « Législation tabac France »

Association francophone des diplômés et étudiants en tabacologie (Afdet) - 15 rue de la Chapelle - F-95310 ST OUEN L'AUMONE
Tél. : +33 (0)95 057 55 77 - Siret 508 296 027 00016 Code NAF 9499Z
Plan du site | Nous écrire | Informations légales | Espace privé | © Copyright 2007 2017 Afdet