France - Prise de poids à l’arrêt tabagique (15/04/2009)


Accueil du site www.tabacologue.fr > Côté tabacologue diet > France - Prise de poids à l’arrêt tabagique (15/04/2009)

Ce site est destiné aux professionnels de santé. Dernier ajout le 15 avril 2009.


- Prise de poids à l’arrêt tabagique

Six conseils pratiques à donner à vos stoppeurs :
- 1. Prendre un vrai petit déjeuner
Prendre un vrai petit déjeuner évite les fringales plus tard dans la journée. Ce phénomène a été étudié dans une recherche publiée dans le Journal of Nutrition.
Cette étude montre que le groupe qui avait consommé la plus grande partie de son alimentation en fin de journée a absorbé, en moyenne, nettement plus de calories que le groupe qui a mangé des quantités plus substantielles d’aliments en début de journée.
- 2. Ne pas attendre d’avoir trop faim
Quand nous avons trop faim, il est difficile de contrôler la qualité et la quantité de ce que nous ingérons. Prendre une collation entre les repas (par exemple, des fruits et quelques noix) peut aider à manger plus sainement aux heures de repas. Aussi, il s’avère qu’un repas équilibré est associé à de faibles taux d’insuline.
- 3. Éviter d’acheter certains aliments
Face à l’omniprésence de la « malbouffe », il peut être difficile de résister. Mais s’il n’y en n’a pas dans le buffet ni dans le réfrigérateur, on n’en mange pas ! Pour réussir à ne pas acheter, il ne faut pas avoir faim avant d’aller faire les courses, en particulier dans les hypermarchés. Manger avant d’aller faire les courses est la solution.
- 4. Restreindre la consommation d’alcool
Une façon de mettre un terme à la consommation de calories indésirables est de réduire sa consommation d’alcool. On peut se laisser séduire par le goût et les effets "relaxants" qu’on trouve à l’alcool. Cependant, ce qui est moins bien connu, c’est qu’avoir faim et soif pousse également à boire de l’alcool. Maintenir une bonne hydratation pendant la journée, et ne pas rentrer chez soi ni aller dans un bar ou dans un restaurant en étant affamé peut aider, sans trop d’effort, à réduire sa consommation d’alcool.
- 5. Utiliser de petites assiettes
Le sens des portions adéquates est facilement brouillé lorsqu’on est servi dans de grandes assiettes, ainsi il peut y avoir une tendance à se servir (et à manger) plus que le strict nécessaire. L’utilisation d’assiettes et des bols plus petits peut aider à manger juste ce qu’il faut et pas trop.
- 6. Bien mâcher les aliments
Manger plus lentement aide à s’assurer que l’alimentation va « s’inscrire » dans le corps et réduit le risque de manger plus que nécessaire.
Idéalement, l’alimentation devrait être mâchée jusqu’à devenir une crème avant d’être avalée. Cela peut aussi aider à ne pas toucher à la nourriture restante ni aux couverts avant la mastication complète et la déglutition de la bouchée.

D’après la Lettre de la nutrition 15/04/2009


Retour à « Côté tabacologue dietéticienne »

Association francophone des diplômés et étudiants en tabacologie (Afdet) - 15 rue de la Chapelle - F-95310 ST OUEN L'AUMONE
Tél. : +33 (0)95 057 55 77 - Siret 508 296 027 00016 Code NAF 9499Z
Plan du site | Nous écrire | Informations légales | Espace privé | © Copyright 2007 2017 Afdet