USA - Une molécule de la satiété a été identifiée dans l’hypothalamus (16/11/2006)


Accueil du site www.tabacologue.fr > Côté tabacologue diet > USA - Une molécule de la satiété a été identifiée dans l’hypothalamus (...)

Ce site est destiné aux professionnels de santé. Dernier ajout le 16 novembre 2006.


- Une molécule de la satiété a été identifiée dans l’hypothalamus

L’hypothalamus cérébral sécrète certaines molécules qui jouent un rôle important dans la régulation du comportement alimentaire. Une équipe de chercheurs japonais a montré que la nesfatine correspondant à la NEFA/nucleobindin2(NUCB2), une protéine sécrétée par l’hypothalamus, et dont la fonction était encore inconnue, était exprimée dans les noyaux hypothamiques contrôlant l’appétit chez le rat et que l’injection intraventriculaire cérébrale de nesfatine réduisait la prise de nourriture.
Le liquide céphalorachidien du rat contient de la nesfatine-1, un fragment amino-terminal dérivé de NUCB2, dont l’expression dans le noyau paraventriculaire de l’hypothalamus est diminuée dans des conditions de privation.
L’injection intraventriculaire cérébrale de nesfatine-1 diminue la prise de nourriture de manière dose-dépendante, alors que l’injection d’un anticorps neutralisant la nesfatine-1 stimule l’appétit. En revanche, l’injection intraventriculaire cérébrale d’autres fragments traités de NUCB2 n’augmente pas la satiété, et la transformation de NUCB2 en nesfatine-1 est nécessaire pour induire la suppression de l’alimentation.
L’injection intracérébrale chronique de nesfatine-1 réduit le poids corporel, alors que les rats prennent du poids après injection intraventriculaire cérébrale chronique d’oligonucléotide antisens dirigé contre le gène codant pour NUCB2. L’anorexie induite par la nesfatine-1 survient chez les rats Zucker présentant une mutation du récepteur leptine, et un anticorps anti-nesfatine-1 ne bloque pas l’anorexie induite par la leptine. Au contraire, l’injection centrale de l’hormone stimulant les mélanocytes alpha (MSH alpha) augmente l’expression du gène NUCB2 dans le noyau paraventriculaire, et la satiété induite par la nesfatine-1 est supprimée par un antagoniste du récepteur à la mélanocortine.
Ces travaux montrent que la nesfatine-1 est une molécule de la satiété associée à la voie de signalisation de la mélanocortine dans l’hypothalamus.

Oh-I S et coll. : “Identification of nesfatin-1 as a satiety molecule in the hypothalamus.” Nature. 2006 ; 443 : 709-12
Dr Arielle Lellouch-Tubiana www.jim.fr 16/11/2006


Retour à « Côté tabacologue dietéticienne »

Association francophone des diplômés et étudiants en tabacologie (Afdet) - 15 rue de la Chapelle - F-95310 ST OUEN L'AUMONE
Tél. : +33 (0)95 057 55 77 - Siret 508 296 027 00016 Code NAF 9499Z
Plan du site | Nous écrire | Informations légales | Espace privé | © Copyright 2007 2017 Afdet