France - Cigarette électronique : un « moindre mal » pour un fumeur converti (29/05/2013)


Accueil du site www.tabacologue.fr > Les formes du tabagisme > La cigarette « électronique » ou e-cigarette > France - Cigarette électronique : un « moindre mal » pour un fumeur converti (...)

Ce site est destiné aux professionnels de santé. Dernier ajout le 29 mai 2013.


- Cigarette électronique : un "moindre mal" pour un fumeur converti

L’e-cigarette est-elle aussi dangereuse que le tabac ?
Michel Underner : « La cigarette électronique est sans doute un moindre mal, à condition que ce soit un fumeur qui s’y convertisse et pas un jeune qui commencerait à fumer de cette façon. Il ne faut pas que les jeunes se mettent à "vapoter" parce qu’ils y auront été incités par de la publicité ou en voyant des adultes fumer dans les lieux publics ou dans des films. Actuellement, les grands fabricants de tabac se mettent à racheter les entreprises de cigarettes électroniques, ce n’est sûrement pas par hasard… »

Quelles sont selon vous les recommandations les plus importantes de ce rapport ?
« L’interdiction de vente aux mineurs de moins de 18 ans et aux femmes enceintes car pour le moment, nous manquons d’informations sur les produits contenus dans ces e-cigarettes. L’interdiction de "vapoter" dans les lieux publics va certainement faire débat mais elle est essentielle pour limiter l’incitation des plus jeunes. D’autant plus dans les lieux de soins, hôpitaux, les écoles, les trains ou avions… Je trouve important aussi de recommander une limitation d’usage à six mois, pour les patients qui voudraient arrêter de fumer avec la cigarette électronique. Faute d’études, on ne peut pas s’engager davantage. Six mois, c’est déjà la durée maximale d’un traitement de médecin pour arrêter de fumer. »

Peut-on devenir dépendant à la cigarette électronique ?
« Il est très probable que la cigarette électronique soit moins dangereuse que le tabac, mais elle reste plus addictive qu’un patch qui lui, ne peut pas rendre dépendant. Mais il faut reconnaître que d’autres produits posent question. En juin, est sortie en pharmacie un spray buccal à la nicotine pour arrêter de fumer, lui aussi plus addictif qu’un patch… Pour la cigarette électronique, nous manquons cruellement d’études sérieuses et indépendantes. Chez les fumeurs, les cancers du poumon peuvent apparaître de dix à quarante ans après avoir commencé le tabac. S’il y a un effet dangereux des e-cigarettes, il peut très bien n’apparaître que dans plusieurs années… »

Michel Underner, pneumologue et tabacologue (CHU de Poitiers) est l’un des neuf experts associés au rapport sur la cigarette électronique (ou e-cigarette) remis au ministère de la santé, ce mardi 29 mai 2013.

Propos recueillis par Delphine Noyon http://www.lanouvellerepublique.fr 29/05/2013
http://www.lanouvellerepublique.fr/France-Monde/Actualite/Sante/n/Contenus/Articles/2013/05/29/Cigarette-electronique-un-moindre-mal-pour-un-fumeur-converti-1483703


Retour à "La cigarette « électronique » ou e-cigarette"

Association francophone des diplômés et étudiants en tabacologie (Afdet) - 15 rue de la Chapelle - F-95310 ST OUEN L'AUMONE
Tél. : +33 (0)95 057 55 77 - Siret 508 296 027 00016 Code NAF 9499Z
Plan du site | Nous écrire | Informations légales | Espace privé | © Copyright 2007 2017 Afdet