Grande Bretagne - Cancer du poumon : arrêter de fumer à tout prix (10/02/2010)


Accueil du site www.tabacologue.fr > Tabacologie Europe > Grande Bretagne - Cancer du poumon : arrêter de fumer à tout prix (...)

Ce site est destiné aux professionnels de santé. Dernier ajout le 10 février 2010.


- Cancer du poumon : arrêter de fumer à tout prix

Une méta analyse parue dans le BMJ montre que le fait d’arrêter de fumer après un diagnostic de cancer du poumon à un stade précoce à petites cellules ou non, améliore considérablement l’espérance de vie des patients. Ce bénéfice est bien lié à la moindre progression du cancer et non pas uniquement au bénéfice cardio-respiratoire du sevrage.
Afin de savoir si le sevrage tabagique améliore ou pas le pronostic de patients ayant développé un cancer du poumon, une équipe anglaise a effectué une revue systématique des études parues sur le sujet. Ils ont sélectionné des études contrôlées randomisées ou des études observationnelles qui permettaient de mesurer l’impact du sevrage sur le devenir des patients après un premier épisode cancéreux, indépendamment de l’agressivité et de l’histologie de la tumeur.
Les résultats montrent que dans 9/10e des études, la plupart des patients étaient diagnostiqués à un stade précoce du cancer. Pour ceux présentant un cancer du poumon non à petites cellules, continuer à fumer triple pratiquement le risque de mortalité toute cause (RR = 2,94) et double presque le risque de rechute (RR = 1,86). Quant aux patients présentant un cancer à petites cellules, cela double presque le taux de mortalité toutes causes (RR = 1,86), fait plus que quadrupler le risque de développer une nouvelle tumeur (RR = 4,31) et augmente significativement le risque de rechute (RR = 1,26)
Finalement, l’analyse statistique de ces études a permis d’évaluer à 33 % l’espérance de vie à cinq ans chez les plus de 65 ans atteints d’un cancer précoce non à petites cellules qui continuent à fumer contre 70 % pour ceux qui arrêtent de fumer. Quant aux patients atteints d’un cancer à petites cellules, l’espérance de vie à cinq ans est de 29 % chez ceux qui continuent à fumer contre 63 % chez ceux qui arrêtent.

Référence : A Parsons, A Daley, R Begh, P Aveyard Influence of smoking cessation after diagnosis of early stage lung cancer on prognosis : systematic review of observational studies with meta-analysis BMJ 2010 ;340:b5569
http://www.bmj.com/cgi/content/full/340/jan21_1/b5569

Marie Lestelle (Paris) Médiscoop 10/02/2010
http://www.mediscoop.net/index.php?pageID=
468e1d58322ea7066041ba98d83a537d&site_origine=
newsletter_mediscoop&nuid=e00dc2c8377f90c22b474d65e4de9d10&midn=3169


Retour à « Tabacologie Europe »

Association francophone des diplômés et étudiants en tabacologie (Afdet) - 15 rue de la Chapelle - F-95310 ST OUEN L'AUMONE
Tél. : +33 (0)95 057 55 77 - Siret 508 296 027 00016 Code NAF 9499Z
Plan du site | Nous écrire | Informations légales | Espace privé | © Copyright 2007 2017 Afdet